affairsofthestate_03_240x360  Diffusion originale : 08/10/2006

  Chaîne : ABC

  Audience : 13,98 millions

  Titre français : "Affaires d'Etat"

   

       Pas de surprise, toute la tristesse que l'on aurait pu voir espérer découler de la mort de William ne verra jamais le jour. Celle-ci semble même d'ores et déjà bien loin dans l'esprit des différents personnages. La seule allusion que l'on y fait nous vient de Paige, qui ne veut plus retourner dans la piscine. Quoi de plus normal, c'est quand même la seule personne qui a vu William tomber de la piscine et s'y noyer. Une expérience qui doit être assez traumatisante, d'autant plus à son âge. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. On sent bien que William était très apprécié de tous. C'est juste que les scénaristes ont décidé de ne pas traiter cet aspect là. Sujet clôs. On passe  à autre chose.

       Le principal intérêt de l'épisode réside dans tout ce qui tourne autour de l'histoire de Nora et Holly. Saul, Sarah et Tommy décident de vendre certains biens de la société afin de tenter de remettre celle-ci à flots. Parmi ceux-ci, une charmante petite maison dont Nora ignorait l'existence. Le problème, c'est que pour vendre, ils doivent avoir la signature de Nora. Le problème ai-je dit ? Oui, car cette maison n'est autre que celle habitée par Holly. Evidemment, rien ne va jamais comme on le souhaiterait et Nora désire visiter la maison qui se trouve être dans un coin qu'elle apprécie beaucoup. La tete de Tommy quand Nora refuse de signer. Désespéré le pauvre.

       Cela a au moins le mérite de provoquer la rencontre Nora/Holly. Une rencontre emplie d'ambiguïtés. D'un côté, Holly joue à la parfaite innocente et de l'autre, Nora ne cesse de complimenter Holly, l'invite à la fête et semble vraiment l'apprécier. Semble ? Oui, car bien que Nora adopte cette attitude durant toute la fête, amenant de la sorte quelques situations cocasses comme lorsqu'elle demande à Holly si elle a quelqu'un dans sa vie, elle joue en fait depuis le début un jeu. Tout éclate lors du dîner. Un dîner à l'amabiance pesante. Personne n'ose parler. Pour quelle raison ? Tout simplement car chacun est gêné par la présence de Holly et a peur que la vérité éclate au grand jour. Car oui, tous les enfants Walker sont maintenant au courant de cette liaison. Le bouche-à-oreille a encore fonctionné à merveille et il semble qu'il soit impossible de garder le moindre secret dans cette famille. C'était amusant de voir à chaque fois le secret qui passait de l'un à l'autre. Ca se faisait de manière naturelle. Ce n'était pas pour dire de révéler le secret mais il est simplement impossible de le garder pour soi quand on est si proches avec des gens.

       Tout éclate donc subitement au milieu du dîner. Entre deux interminables silences. Un coup de tonnerre. Nora surprend tout le monde. Elle savait depuis le début ou du moins, elle le pressentait, que Holly avait été la maîtresse de William et reproche à tous de jouer cette comédie débile. Ambiance glaciale. Regards stupéfaits les uns vers les atres. Holly, quant à elle, n'a d'autres choix que de s'en aller. Une scène admirablement bien amenée. Totalement inattendue aussi. Qui aurait pu croire que Nora était au courant ? Bravo aux scénaristes de ne pas être tombé dans la facilité. Oui, on a évité les scènes classiques où Nora apprenait la vérité et était effondrée. On est surpris et c'est tant mieux.

       Un comportement un peu vicieux de la part de Nora ? Oui. Sans aucun doute. Elle est la 1ère à le reconnaître. Mais comment la blâmer ? Elle doit haïr cette femme, non pas pour sa personne en tant que telle, mais pour ce qu'elle représente. Logique qu'elle ait décidé de jouer avec elle et de l'humilier un peu. Beaucoup de gens auraient fait pareil, sans pour autant avoir un mauvais fond. J'ai bien aimé que l'on voie Holly en pleurs chez elle. Le fait d'avoir passé du temps avec la famille de William et de les avoir cotoyé lui a fait prendre conscience du rôle qu'elle a eu pendant toutes ces années. Le rôle de la maîtresse qui détruit une famille. Je pense qu'elle ne s'en rendait pas compte auparavant car elle n'était pas là pour détruire un couple mais car elle aimait réellement William. Elle n'avait pas la sensation de faire quelque chose de mal. Cette sensation, elle l'a eue au dîner quand elle a senti tous les regards de "haîne" (le mot est peut-être un peu fort) et de déception sur elle.

       La seconde intrigue concerne Kitty et Jonathan. Et là, ô joie. Il semble que l'on va être débarassé de Jonathan. Non, je n'aime pas le personnage. Et ce, depuis le début. Je le trouve égocentrique, imbus de lui-même et mysogyne, même s'il tente de faire un effort dans cet épisode. Alors oui, tant mieux si Kitty l'a trompé. Attention, je ne prône pas l'adultère d'ordinaire, c'est juste qu'ici, cela aura des conséquences bénéfiques. La situation s'est en tout cas bien inversée car c'est maintenant Jonathan qui ne veut plus de Kitty. Le problème, c'est qu'elle l'a trompé avec Warren, son collègue de travail. Un type à la langue bien pendue, sûr de lui, le genre de personnes à qui on n'a pas envie de céder pour ne pas encore renforcer son égo. Mais elle cède. Enfin, le gin l'a fait céder. Une excuse ? Peut-être inconsciemment. On le saura dans les épisodes suivants mais leurs prochains dialogues risquent d'être mouvementés. J'ai trouvé marrante la scène où Kevin devine tout seul que Kitty a couché avec quelqu'un. J'adore quand on sent cette cohésion au sein de la famille.

       Kevin justement. Il se fait de plus en plus "harcelé" par Scotty, un de ses clients qui s'avère lui aussi être homosexuel. Ils se rapprochent doucement mais sûrement. Je crois que de ce côté là, on n'aura pas de surprise et qu'ils vont finir bientôt ensemble. Ils sont pourtant plutôt différents, Scotty étant beaucoup plus sûr de lui et extraverti.

       Les tensions entre Sarah et Tommy n'ont malheureusement pas cessé. Mais je comprends tout à fait la réaction de Tommy. Il est depuis plus longtemps dans la société et même s'il n'a pas le même diplôme que Sarah, il en connaît tous les rouages. Rien de tel que l'expérience. Les deux sont importants. Ce qu'il recherche, ce n'est pas prendre la place de Sarah mais c'est qu'elle lui demande conseil, qu'ils collaborent et qu'elle lui fasse confiance. Sarah qui se fait bien prendre au piège lorsqu'elle dit "Je fais tout pour sauver la compagnie". "Je, mais pas nous" réplique Tommy. C'était bien amené.

       A noter la très belle musique accompagnant les dernières minutes de l'épisode, "Easier to lie" de Aqualung. Je la conseille vivement à tout fin amateur de douces mélodies.

                  

                    ********************************************************************************************

       Au final, un épisode qui vaut surtout pour la rencontre Nora/Holly et tout ce qui tourne autour. Enfin non. Il permet aussi de se débarasser de Jonathan. Tant mieux. Le premier grand secret de William a donc éclaté au grand jour. Reste le second à propos de ses fraudes. Saul promet pourtant à Nora qu'il n'y a pas d'autres secrets. Ca risque d'éclater encore une fois dans le futur...

                   **********************************************************************************************