supernatural

       Voilà, c'est décidé, c'est la saison 2 de Supernatural qui aura l'honneur d'inaugurer cette rubrique express. Pourquoi un tel privilège ? Tout simplement car j'ai regardé toute cette saison depuis le début de l'été. C'est cette série qui rythmait chacune de mes fins de soirée. Rien de tel qu'un petit épisode avant d'aller se coucher, tâpis confortablement dans l'obscurité. Une obscurité pouvant devenir opressante par moment mais qui permettait de se plonger d'autant mieux dans l'histoire. Un environnement tout à fait propice à l'ambiance de la série. Non, Supernatural n'est pas une série qui se regarde de la journée.

       Petit retour en arrière. J'avais découvert cette série l'année passée alors que j'étais à la recherche d'une nouvelle série surnaturelle. Rien de plus normal dès lors que j'aie été interpelé par le titre très évocateur "Supernatural". Après avoir lu le synopsis de base, j'étais assez confiant, le sujet de la série correspondant parfaitement à ce que j'affectionne. J'ai suivi toute la première saison en version française lors de sa diffusion sur Plug TV. Et là, il faut l'avouer, mes premières impressions ont été assez mauvaises. Une déception d'autant plus grande que j'avais placé pas mal d'espoirs en cette série. Ma première source d'énervement provenait de ces deux frères que je trouvais énervants au possible. Trop peu crédibles, leur apparence, leur âge et leur attitude ne s'accordaient pas du tout avec le rôle qu'ils avaient dans l'intrigue. Ils se prenaient bien trop au sérieux. Sans oublier que leurs voix françaises n'étaient pas là pour remonter le niveau. Deuxième source d'énervement, les intrigues indépendantes de chaque épisode. On restait un peu trop coincé dans ce schéma d'un cas surnaturel traité à chaque épisode avec le même départ en voiture à la fin de chaque épisode. Alors oui, on essayait de donner un semblant de fil conducteur avec l'histoire du démon et de leur père mais c'était bien trop léger pendant une grande partie de la saison. Une saison qui s'est un peu améliorée sur la fin malgré tout quand on est un peu sorti du carcan habituel. Alors pourquoi suis-je resté me demanderez-vous ? Tout d'abord, même si la série était loin d'être parfaite, je ne m'ennuyais pas. L'ambiance était prenante et c'était divertissant d'avoir son petit épisode hebdomadaire. Et puis, je déteste abandonner une série en cours de route. Je considère qu'il faut lui laisser l'opportunité et le temps de se construire. Comme j'ai eu raison. Diablement bien inspiré même. Oh que oui !

supernatural_2

       Comme je l'ai dit, la fin de la première saison était meilleure et les derniers épisodes assez prenants. Cela provient du fait que l'on arrivait à la conclusion de l'intrigue du démon aux yeux jaunes. Enfin, une conclusion...c'est ce que l'on croyait. Le dernier épisode nous laissait avec Sam, Dean et leur père en voiture, qui venaient de se faire emboûtir par un camion. Je suis peut-être sadomasochiste mais nous laisser en plein cliff à la fin d'une saison, j'adore ça. J'étais en tout cas impatient de connaître la suite des événements. Pas de surprise donc avec le premier épisode de cette saison 2 qui reprend là où nous avait laissés. Un épisode qui se déroule intégralement dans l'hôpital où Dean est dans le coma. Un premier épisode intéressant et une saison qui commence fort avec le pacte que John fait avec le démon ; il offre sa vie pour sauver celle de son fils. On pourra quand même se demander à quoi cela aura servi de faire tout un foin autour de John tout au long de la saison 1 si, à peine retrouvé, on le tue. C'était un personnage que j'aimais bien mais c'est vrai que le voir tout le temps aurait peut-être cassé la dynamique entre les deux frères. Pas forcément une mauvaise chose donc.

       C'est d'autant moins une mauvaise chose que cette mort n'est pas traitée à la va-vite et qu'on en voit les impacts tout au long des épisodes qui suivent. Leur père était leur mentor, leur exemple, leur protecteur. Rien de plus normal que sa mort les affecte moralement et qu'ils aient besoin d'un temps d'adaptation. Et par plein de petits dialogues, réactions ou attitudes, on ressent tout cela. Voilà une continuité qui fait plaisir à voir. En fait, oui, voilà un des mots-clés de cette saison et qui en fait toute sa réussite : la continuité. Tout au long de la saison, on a toujours des épisodes relativement indépendants mais on a un réel fil conducteur derrière. Un fil conducteur bien plus consistant que celui de la première saison. Celui-ci débute dès la fin du premier épisode lorsque John révèle quelque chose à Dean à propos de Sam. Un secret dont on se demandera la réelle teneur pendant de longs épisodes. Et une fois le secret dévoilé, on est tout aussi intrigué par ce qu'il veut signifier exactement. Oui, les scénaristes ont réussi à nous intriguer du début à la fin avec toute cette histoire autour de Sam et des gens ayant comme lui des aptitudes particulières. De plus, en intégrant ces personnages aux intrigues des différents épisodes, cela permet d'avoir un tout cohérent et bien plus continu que lors de la saison précédente. Rudement bien joué.

       Les fins hollywoodiennes qui se terminent bien avec tout le monde heureux, un sourire béat aux lèvres comme des Télétubbies, ça m'insupporte. J'ai donc été agréablement surpris d'assister a quelques épisodes n'ayant pas une fin heureuse. Oui, les frères Winchester ne sont pas infaillibles et n'ont pas réponse à tout. Deux épisodes m'ont particulièrement marqué à ce sujet. Le premier avec le démon changeur de forme. Un démon que Sam et Dean pensent avoir tué mais celui-ci a été au final plus malin qu'eux et est toujours bel et bien vivant. J'espère qu'on ne l'oubliera pas et qu'on le reverra dans la saison 3. Deuxième épisode marquant, celui ayant pour thème les loup-garous. J'adorais déjà le fait que l'on aborde ce thème et ces animaux qui m'ont toujours fasciné mais je l'ai encore plus adoré au vu de la conclusion de l'épisode. Une conclusion vraiment très triste et touchante avec Sam qui doit se résoudre à tuer la femme loup-garou car ils n'ont pas trouvé de remède. D'autant plus difficile car celle-ci ne se rend pas compte de ce qu'elle fait et n'est donc pas responsable de ses actes.  A noter que même si, inévitablement, dans ce genre de séries, il y a pas mal de petites incohérences, on essaie ici quand même de garder un minimum de cohérence . Je pense notamment à Sam et Dean qui sont poursuivis par les flics après la prise d'otages dans la banque. Car oui, mine de rien, ils en font pas mal de délits pour sauver des gens. C'eut été complètement insensé qu'il n'y ait pas de répercussions.

       Une autre grande amélioration de cette saison : les deux frères ne m'énervent plus. Bien 43_blackroseau contaire, j'apprécie dorénavant leur relation et la dynamique entre eux. Je leur reprochais de se prendre beaucoup trop au sérieux lors de la première saison, ce qui rendait le tout trop peu crédible. Envolé ce sentiment. Tout est pris beaucoup plus au second degré et leurs diverses petites plaisanteries, attitudes, remarques tout au long des situations auxquelles ils sont confrontés sont vraiment agréables. J'ai souri à plusieurs reprises et cette once de légèreté est vraiment plaisante. C'est sans conteste Dean qui est le plus drôle des deux. Un grand séducteur toujours prêt à prendre un numéro de téléphone ou deux en passant. Bah oui, pourquoi ne pas mélanger travail et plaisir ? L'épisode lors duquel les deux frères se font à tour de rôle des sales coups en douce était vraiment amusant et constitue la plus belle preuve de cet état d'esprit nouveau qui a été insufflé à la série dans cette seconde saison.Il faut aussi avouer qu'ils gagnent en crédibilité avec leurs voix originales bien plus graves que les doublages français et les faisant beaucoup moins passer pour deux frêles jeunes hommes qui seraient juste là pour attirer les midinettes. Par contre, je ne m'y ferai jamais à ce que Dean ne soit pas Dean. Tous les amateurs de Gilmore Girls auront compris où je veux en venir. Réellement perturbant.

       Tout au long de la première saison, je m'étais à plusieurs reprises fait la remarque que l'on aurait pu introduire de nouveaux personnages afin d'éviter toute lassitude. Oui, ne nous leurrons pas, c'est bien le couple Sam/Dean qui est au centre de la série et qui le restera mais apporter un peu de sang neuf à leurs côtés ne pouvait être que bénéfique. C'est maintenant chose fait avec Jo, Ellen, Ash et Bobby. Jo et Ellen. Oui. Deux prénoms fémininins. Enfin! Ca manquait de présence féminine. L'idée du bar où se retrouvent les chasseurs de démon itinérants n'est pas mauvaise même si elle est classique. Ca permet en tout cas de leur constituer un point de ralliement dans lequel ils peuven se poser et réfléchir de temps à autre. Dommage néanmoins que l'on ne nous reparle plus de la très jolie et déteminée Jo à partir d'un certain épisode. Elle a subitement disparu sans raison. Etrange. Ma préférence va tout de même au personnage de Bobby. Un personnage qui se veut de plus en plus présent au fur et à mesure que la fin de saison approche. Une indication sur une présence accrue lors de la prochaine saison ? Espérons. Il remplace en tout cas un peu John et ça permet de regretter d'autant moins la mort de celui-ci. Notons que l'on annonce deux nouveaux personnages féminins pour la troisième saison. Du sang neuf, on ne peut que s'en réjouir. Espérons juste qu'on ne tombera pas dans des histoires amoureuses ridicules avec celles-ci et les deux frères.

       Ce qui est bien avec ce genre de séries surnaturelles, c'est que l'on peut assister à des situations tout à fait spéciales et irréelles. Je prends pour exemple un des derniers épisodes de la saison avec les Djinns qui sont capables de créer des illusions et qui envoient Dean dans un monde imaginaire. Le monde dans lequel il serait si la vie avait tourné autrement. J'ai vraiment apprécié le concept de l'épisode. On a eu également droit à un épisode en prison qui fleurait bon le Prison Break. Un épisode qui permettait de la sorte de maintenir une continuité avec les flics qui recherchaient Sam et Dean. Le 16ème épisode dans la forêt etait vraiment bon aussi et sa conclusion inattendue. Et puis le dernier épisode, en deux parties, fait évidemment partie des tout bons épisodes de la saison. On réunit les différents personnages aux capacités spéciales dans un endroit tout à fait isolé qui fait frois dans le dos. J'ai beaucoup apprécié cet environnement. On comprend enfin toutes les motivations du démon aux yeux jaunes et l'épisode est très intense du début à la fin, sans temps mort. Et puis la fin, j'ai adoré, avec tous ces démons qui se sont enfuis de l'enfer et cette guerre qui s'annonce pour la saison 3. Sans compter qu'il faudra voir comment Dean va gérer le fait qu'il n'ait plus qu'un an à vivre vu le pacte qu'il a passé avec le démon pour faire revivre Sam.

       Bravo également à l'introduction de chaque épisode, avec des images et des musiques toujours entraînantes et accrocheuses. Avec en cadeau, un tout nouveau logo en feu très réussi. En cadeau, voici le lien d'une vidéo retraçant quelques scènes des premiers épisodes de la saison 2, le tout accompagné d'une sublime musique de Snow Patrol, "Chasing Cars" :

                   ****************************************************************************************

       Au final, après une saison 1 divertissante mais sans plus, Supernatural surprend tout le monde en s'améliorant à chaque point de vue. Qui l'eut cru ? Comme quoi, preuve en est qu'il faut toujours laisser le temps à une série de se construire et de trouver le ton adéquat. Tout en gardant son ambiance si particulière, la série s'enrichit d'une histoire plus cohérente et suivie, d'épisodes aux situations et contextes intéressants sans hésiter à prendre parfois le téléspectateur à contrepied, le tout dans une relation et une interprétation des deux frères beaucoup plus crédible que lors de la première saison grâce à une dose d'humour et de second degré qui sont plus que les bienvenus. Une réelle bonne surprise et je serai plus que jamais là pour la troisième saison. Coup d'envoi le jeudi 4 octobre.

                   *****************************************************************************************