Finies les futilités. Il est déjà bien loin le temps où Kyle apprenait l'art de déguster une banane. Pas de mauvais jeux de mots pour dire  qu'il est question de l'éducation sexuelle de Kyle dans cet épisode. On a donc droit à toutes les étapes du pasage de l'enfance à l'âge adulte mais de manière accélérée. Heureusement, le sujet est davantage traité sur le ton de l'humour que sur un apprentissage et des "leçons" sérieuses. Ceci nous vaut quelques scènes amusantes telles que son érection (et hop, un mot-clé salvateur) à la piscine devant tout le monde ou encore les différentes scènes que Kyle partage avec Josh. Un duo qui fonctionne très bien notamment lorsque Josh lui apprend à mater les filles à la piscine ou lui cède généreusement un de ses magazines pornos.

kyle_104

          Cet épisode classe la série davantage dans le genre "drama" avec une intrigue à la Dawson ou plus récemment Les Frères Scott. Une situation classique des séries de ce genre avec une soirée bien arrosée dans une grande maison typiquement américaine qui voit chaque jeune de la série affronter ses histoires de coeur. Des histoires qui se transforment plutôt en peines puisque offrant chacune une conclusion assez pessimiste. Alors qu'on se concentrait davantage sur l'histoire du père la semaine précédente, ce sont les jeunes qui sont ici mis à l'honneur. L'important, c'est qu'on développe maintenant une histoire propre à chaque personnage

          Au-delà de toutes ces histoires de coeur subsiste un côté sombre qui s'intègre assez bien à l'ensemble même si que trop peu présent à mon goût. C'est malgré tout ce fil rouge en arrière-fond de la trame principale qui pousse à suivre les épisodes. On fait donc connaissance avec un certain Tom appartenant à La Compagnie (hooo, Heroes a copié). C'est lui qui serait responsable des événements liés à Kyle.

          En bonus, la chanson qui clotûre cet épisode :