SeriesView

dimanche 16 mai 2010

Ouverture du site Serieview

Un ultime message sur ce blog près de 2 ans après le dernier article publié ici-même afin de vous avertir que j'ai décidé de reprendre le boulot et de faire une suite à ce blog mais sous forme d'un site en .com dorénavant. Vous pourrez donc retrouver mes critiques de séries TV ici.

Merci à tous ceux qui avaient, à l'époque, suivi mes articles sur ce blog.

Posté par Squall1001 à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


samedi 23 août 2008

Numb3rs : saison 3

numbers2206

          Bones s'en est allé ce vendredi 11 janvier avec la fin de la saison 2 diffusée sur RTL. A partir du vendredi 18 janvier, place donc à l'autre série policière du vendredi, à savoir Numb3rs et sa saison 3 inédite en Belgique. Même principe que pour la saison 2 de Bones, pas de review complète mais plutôt un compte rendu concis de chacun des épisodes. C'est parti. Place à la science.

3.01 Spree ("Vivre...")

J'aime beaucoup Bones mais je suis tout de même content de retrouver Numb3rs et ses théories mathématiques chevelues. Pourtant, il y a quelque chose qui fait défaut à Numb3rs : les relations entre les personnages. Certes, il y a toujours de petits dialogues entre eux mais ça reste bien souvent du domaine de l'anecdotique et toujours dans le cadre de l'enquête. On fait tout de même un pas positif dans ce sens dans cet épisode avec la relation Charlie/Amita qui démarre (enfin, après deux ans de surplace) et qui peut amener des situations intéressantes. Megan et Larry aussi même si je ne les vois pas du tout ensemble. Par contre, les coéquipiers masculins de Dan restent toujours aussi inutiles et totalement inexploités. On les remplacerait par d'autres qu'on ne verrait pas la différence. De simples pantins.

Ce season premiere est assez classique. C'est un des points qui m'a toujours déçu également dans la série, l'absence totale de transition entre les saisons. Aussi bien les season premiere que les season final sont des épisodes qui ne se détachent pas du lot. Un point positif tout de même ici avec une intrigue qui n'est pas terminée et qui sera continuée dans l'épisode de la semaine prochaine. Je pense que c'est la première fois depuis le début de la série que cela arrive.

L'histoire ? Une femme trentenaire et son petit ami de 17 ans parcourent le pays en braquant des commerces et en volant des voitures. Mais rien n'est fait au hasard et celle-ci cherche en fait à se venger de certaines personnes de son passé. Reste maintenant à voir ce qu'elle va faire de Megan...Pas mal encore une fois la théorie de Charlie sur les poursuites. Ses raisonnements sont une des raisons pour laquelle je regarde la série. Normal pour un ingénieur me direz-vous...

3.02 Two daughters ("...ou mourir")

On poursuite l'intrigue de la semaine dernière et ça fait du bien mine de rien d'avoir un épisode étalé sur plus de temps, cela permet d'approfondir un tant soit peu l'intrigue et d'avoir quelque chose de plus construit. Evidemment, rien de bouleversifiant mais un season premiere qui aura été au final agréable à suivre. Pour la première fois un double épisode et pour la première fois également je pense, un des personnages principaux kidnappés. Une situation classique mais qui a le mérite d'apporter un dialogue intéressant entre Megan et Krystal. On comprend finalement les motivations de Krystal et on arrive presque à compatir avec elle et à ressentir tout son désarroi. Une vie qui n'avait plus rien de bon à lui amener, qui s'était construite sur des bases bien trop branlantes et qui s'achève sur un suicide tout à fait compréhensible.

J'aime bien la tournure que prend la relation Charlie/Amita. Enfin, j'aime surtout que l'on développe ce point-là. La façon dont Charlie a du mal à gérer cette relation est très amusante. Par contre, Megan et Larry qui s'embrassent, c'est du grand n'importe quoi pour moi et je ne vois pas l'intérêt que cela va avoir.

3.03 Provenance ("L'art de l'imposture")

Voila un épisode qui m'aura bien accroché. Bizarre car on ne peut pas dire que l'on avance vraiment du côté relationnel ou bien que les théories mathématiques soient follement excitantes ou novatrices. Ces dernières sont même décevantes car beaucoup trop abstraites et elles consistent trop en un blabla incompréhensible donnant une réponse on ne sait trop comment. Marrant en plus de constater que Don a à peine terminé de raconter l'affaire qu'ils sont déjà là à avoir trouvé une théorie et une méthode de recherche au nom alambiqué.

Aucune allusion au couple Larry/Megan (tant mieux) ni au couple Charlie/Amita et là c'est plus dommageable. Il faudrait continuer à exploiter cela et ne pas perdre ce fil. La confrontation entre Charlie et son père était par contre intéressante et soulèvent une chose pertinente : Charlie ne va-t-il pas devenir un geek du travail sans pouvoir concilier cela avec sa vie privée ? Si l'on était mauvaise langue, on dirait que vu le peu de côté social qu'ont les personnages de Numb3rs, ils ont largement le temps de passer leur vie au travail. Mais non. Il ne faut pas devenir comme ce pauvre petit Einstein, au génie indéniable mais à la vie sociale inexistante.

Non, ce qui passionne dans cet épisode, c'est l'enquête qui est vraiment bien ficelée et qui est basée sur un sujet intéressant. L'histoire porte sur un tableau de grande valeur volé à un musée et sur les pillages dont étaient responsables les nazis à l'époque. On nous embrouille avec la piste d'un faux tableau pour finalement remettre tous les morceaux en place à la fin de l'épisode. Don qui veut retrouver les proches d'une cousine de sa mère, ça me semble par contre assez inintéressant. On verra si on en reparle par la suite.

Une ultime bonne note pour l'épisode : la chanson de fin "Hallelujah" qui est toujours aussi magnifique.

3.04 The Mole ("La taupe")

Encore un bon épisode après celui de la semaine précédente. Plusieurs bonnes choses à retenir. La première et sans conteste celle qui est la plus frappante est le développement d'un des collègues de Don. Oui, tout espoir n'est pas perdu et on approfondit ici le personnage de Colby qui paraissait jusqu'à maintenant bien plat, un simple pantin un peu rustre revenu de la guerre. La raison ? L'implication dans l'enquête d'un de ses anciens partenaires lors de la guerre. Une implication d'autant plus importante que ce dernier est coupable de trahison car il a fourni des informations confidentielles concernant les personnes qui devaient témoigner contre un criminel afin qu'elles soient éliminées avant. On sent ici toute la loyauté de Colby qui préfère croire son ami qui lui a sauvé la vie à l'époque (il ne manque pas de culot de jouer de nombreuses fois sur ce point d'ailleurs) et donc de ne pas respecter la procédure en ne donnant pas tous les éléments dont il est au courant. Don finit par le décourir et le suspend. J'ai en tout cas bien aimé sa réaction quand il lui dit qu'il le vire s'il recommence une seconde fois. Chaque acte doit avoir ses conséquences même si c'est un collègue ou un ami. C'est si rare de voir Don dur comme cela

La seconde bonne chose est l'enquête en elle-même qui, tout comme la semaine précédente, est vraiment agréable à suivre. Cela provient notamment du fait que les théories mathématiques utilisées et expliquées ici sont sympathiques comme tout comme la manière de prouver que c'était bien un meurtre avec la voiture, etc...

Dernier bon point, la petite querelle entre Charlie et Larry. Ces deux fanfarons scientifiques sont en léger froid car Larry a publié un article sans demander l'aide de Charlie pour le côté mathématique. Il a préféré solliciter l'aide d'un autre collègue afin de se sentir plus indépendant, d'avoir son propre truc à lui. C'est en tout cas un aspect bien plus intéressant que de creuser sa relation avec Megan que l'on ne voit que toutes les lunes. Dommage que tout rentre dans l'ordre à la fin comme on pouvait s'y attendre.

3.05 Traffic ("Il n'y a pas de hasard")

Pour débuter, j'aimerais revenir sur un point que je n'ai pas encore abordé depuis le début de la saison. Mais où donc est passé le générique ? Que certaines séries se passent de générique, tendance de plus en plus courante actuellement, passe encore mais qu'on supprime un générique auquel on avait droit dans les deux premières saisons, c'est vraiment dommage. D'autant plus qu'il avait été amélioré lors de la seconde saison et qu'il était assez original et sympathique.

Mis à part le générique, un bon épisode dans la lignée des deux précédents. Une enquête qui nous emmêle bien les pinceaux, qui nous lance sur diverses pistes et qui tient la route. La route justement, il en est question ici puisque l'on a affaire à une série de meurtres perpétrés sur des conducteurs. Une dizaine de victimes ont été touchées. Un dénominateur commun (tiens, cette expression s'applique parfaitement à cette série) entre elles ? L'éternelle question. Est-ce dû au hasard ou faut-il voir un rapport entre toutes ces variables aléatoires ? D'où le thème de l'épisode : le hasard. Un thème qui pourrait également être abordé d'une manière philosophique mais c'est bien évidemment le côté mathématique des choses qui nous intéresse ici. Un thème parfaitement intégré (encore bien choisie tiens cette expression) et développé à travers divers exemples comme le "shuffle", le mode de lecture aléatoire d'un lecteur mp3. Bien aimé également le petit cours de Charlie au début sur les gouttes de pluie. Ce genre de petit exemple est toujours très intéressant je trouve et c'est comme ça que l'on aime la science.

De toute l'équipe, il n'y a quand même que Megan qui semble faire preuve d'un peu de jugeotte. Quand Don lui demande de faire le portrait de l'assassin, on se serait cru dans Esprits Criminels. Du pur copier-coller.

Il faudrait chronométrer mais c'est vrai qu'on a pas mal de petites scènes relationnelles sortant de l'enquête mais ça reste tout de même des petites scènes de vie assez anecdotiques et pas assez développées. On nous reparle soudain d'une fille dont serait amoureux Don alors qu'on ne l'a pas vue depuis un an. On aborde les couples Megan/Larry et Amita/Larry mais sans les voir une seule fois ensemble dans la même pièce...

3.06 Longshot ("La deuxième place")

Il fallait bien que le niveau baisse à un moment donné et c'est le cas avec cet épisode qui est en-dessous des trois précédents. L'intrigue porte ici sur les paris de chevaux, un thème qui ne m'intéresse déjà pas à la base. Un jeune homme est retrouvé mort sur un champ de courses. Celui-ci avait crée un algorithme qui permet de prédire le résultat des courses. J'avoue ne pas avoir été très attentif en regardant l'épisode, ce qui fait que je me suis un peu perdu dans le raisonnement mais il me semble que ce n'était pas des plus clairs et que les raisonnements mathématiques n'étaient pas hyper passionnants.

Du côté relationnel, on revoit enfin Megan et Larry ensemble et on tente de donner à leur relation un développement métaphysique. Il n'y a rien à faire, je n'accroche pas du tout à ce couple et je trouve par conséquent toutes les scènes qui en découlent assez ridicules. Je préfèrerais nettement qu'on s'intéressé davantage au couple Amita/Charlie.

3.07 Blackout ("Suivre le courant")

Ho ce que j'ai eu peur ! Ho oui ! A la vue d'un inhabituel "Précédemment dans Numb3rs", j'ai eu très peur que l'on continue l'affaire de la semaine dernière qui ne m'avait pas du tout conquis. Ca aurait été le comble que pour une fois que l'on fait une suite, ce soit pour un épisode que je n'ai pas apprécié. Heureusement, ce n'est pas le cas et l'on a droit à une enquête bien plus passionnante que la semaine passée qui se paie en outre le luxe d'interagir avec les événements de la semaine dernière. Et là, je dis chapeau !

Plusieurs centrales électriques de la ville sont attaquées, ce qui plonge à chaque fois des quartiers différents dans l'obscurité la plus totale. Ca m'a permis au passage d'apprendre certaines choses sur l'électricité, notamment qu'il est très difficile de la stocker et que ce qui est produit doit être consommé directement, ce qui explique que certaines centrales sont arrêtées volontairement quand d'autres sont attaquées. L'affaire est bien menée pour nous mener sur différents objectifs : tuer un homme qui désobéit à un syndicat, mettre la ville dans un blackout total et enfin, la bonne solution : priver d'électricité plusieurs jours d'affilée une prison afin de lui faire utiliser tout son carburant qui contrôle des batteries de rechange. Bien trouvé. Tout cela pour pénétrer dans la prison et aller tuer le malfrat arrêté la semaine passée. Tout s'imbrique bien l'un dans l'autre et c'est très agréable.

Pour la première fois, on développe un peu le personnage de Dan qui était un peu plat jusqu'à maintenant. On lui fait avoir une liaison avec son ex élève (qui a une voix horrible en VF) alors qu'il sort avec la fille du procureur. Cette situation aurait tout de même été plus intéressante si on les avait effectivement vu ensemble. On nous resort cette soi-disant liaison depuis deux épisodes seulement mais on ne les voit jamais ensemble. Le tout manque donc d'impact. Dommage.

A noter le petit ascenseur électrostatique de Charlie et Larry qui est très amusant.

3.08 Hardball ("Talentueux malgré lui")

Rien à dire, les titres VO sont toujours bien plus éloquents et mieux trouvés que leurs homologues français. Un épisode centré sur le baseball et plus précisément sur le dopage dans ce sport. Un sujet qui interpellera sûrement davantage les Américains chez qui ce sport est très populaire mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier cet épisode car le sport dont il est question n'est pas vraiment important (on pourrait le remplacer par le foot dans nos esprits) mais c'est plutôt la théorie mathématique qui est derrière qui l'est : la sabermétrie. Je n'avais jamais entendu parler de cette théorie qui consiste en une analyse statistique du baseball qui analyse les mouvements des joueurs en combinant le facteur technique et hasard afin de prédire les résultats. Une théorie qui existe bel et bien dans la réalité mais qui a été remodelée ici afin de pouvoir détecter quels joueurs sont dopés. Je doute que cela soit réaliste par contre.

L'élément amusant de l'épisode provient d'Oswald qui est le jeune garçon ayant adapté la théorie initiale afin de détecter le dopage. Un garçon très doué pour les mathématiques qui suscite donc évidemment l'admiration de Charlie. C'est amusant de voir le contraste entre les deux personnages ; Charlie est un peu ici le geek de service et Oswald est là à l'écouter parler en se moquant un peu ("Ouais j'en ai toujours rêvé de publier un article dans la revue des statistiques") alors qu'il est très doué lui aussi mais il ne voit tout simplement pas les math de la même manière.

Pour une fois, Megan et Larry auront eu une scène que j'ai trouvé amusante lorsque Larry lui demande si le pyjama qu'elle portait avant de venir au FBI ce soir-là était celui en dentelle rouge.

3.09 Waste Not ("Empoisonnement")

Merci à RTL qui devait encore une fois être en retard, ce qui a décalé tous les programmes et qui a pour conséquence que mon enregistrement ne comporte pas les dix dernières minutes de l'épisode. Pas dramatique dans le sens où je ne pense pas qu'il s'y passe quelque chose d'extraordinaire et que ça ne me pénalisera pas pour la suite. Suite à des travaux réalisés dans la cour d'une école, un effondrement provoque la mort d'une surveillante et les blessures de plusieurs enfants. Pensant tout d'abord à une construction négligée de mauvaise qualité, l'équipe de Don découvre finalement que des déchets toxiques ont été enfouis dans le sous-sol provoquant de la sorte le désastre. Une enquête qui ne restera pas dans les annales. J'ai par contre appris le pourquoi du comment des trous dans le gruyère,. Numb3rs, c'est mieux que "C'est pas sorcier" !

L'introduction d'un nouveau personnage secondaire en la personne de Mildred est la bonne nouvelle de l'épisode. Une petite bouffée d'air frais que cette chef de service à l'université qui vient mettre de l'ordre chez Charlie ou Amita. Elle vient bousculer un peu Charlie qui selon elle s'occupe trop des affaires du FBI et pas assez de ses cours. Ca fait un peu plus réaliste que quelqu'un vienne enfin lui faire la remarque. Le couple Megan/Larry est toujours aussi pathétique. De vrais enfants de 5 ans.

3.10 Brutus ("Projet Brutus")

Un épisode qui commence sur les chapeaux de roues et de manière assez originale pour la série. Une scène d'introduction au rythme soutenu, entrant de plein pieds dans l'action, qui fait penser à du 24 Heures Chrono. Les autorités sont averties qu'un homme armé va abattre un homme politique dans une salle de réception et le chrono tourne afin qu'ils retrouvent quelle personne de la salle est le meutrier. Don et deux de ses agents sur les lieux, Megan à la supervision au bureau et Charlie avec  Amita à l'unif en essayant de repérer le meurtrier au moyen d'un programme informatique. Un épisode qui commence fort.

Le début n'aura pas été qu'une éphémère étincelle tant la suite est tout aussi bonne et diffère un peu du type d'enquête classique que l'on a l'habitude de voir dans la série. Après du 24 Heures Chrono, place à du Alias avec un projet secret mené par la CIA afin d'hypnotiser avec des bruits basse fréquence des malfrats emprisonnés afin de pouvoir leur faire faire ce qu'ils veulent. Un projet top secret dont une personne veut se venger et empêcher le retour qui était apparemment prévu par la CIA alors que le projet avait foiré 20 ans auparavant.

Comment ne pas parler du cerveau de l'affaire dont l'interprète est Tom Amandes qui n'est autre que le Dr Harrold Abbott dans la série Everwood. Quel plaisir de le retrouver ici. Un personnage toujours aussi sympathique à voir jouer même s'il n'a ici que quelques scènes très brèves...

Du côté des personnages, la grande révélation est le départ de Larry dans une navette spatiale pour les 6 prochains mois. Dommage de perdre ce personnage pour le reste de la saison. Quoique, ça nous évitera d'avoir des scènes ridicules avec Megan.Ah, ils se sont embrassés dans cet épisode, quel progrès ! La traduction française laisse par contre à désirer car on les fait se vouvoyer. Je veux bien qu'ils ont du mal à ressembler à un vrai couple mais il ne faut pas exagérer non plus... Charlie embrasse aussi Amita l'espace d'un dixième de seconde. Décidément, quelle effusion d'émotions dans cet épisode...Les producteurs ont du mal à faire de vrais couples dans cette série...Megan qui sait lire le vietnamien, c'était du grand n'importe quoi...Amusant cependant les petites scènes entre Colby et Charlie.

3.11 Killer Chat ("Toujours plus haut")

Amusant de constater une fois encore le contraste entre le titre original et son équivalent français. Le premier fait référence au sujet de l'enquête tandis que le second préfère mettre l'accent sur l'aspect secondaire de l'épisode avec le départ de Larry dans l'espace. L'espace d'un temps justement, on nous fait croire que Larry a été évincé de la mission et qu'il ne partira fianlement pas à cause d'un profil psychologique non satisfaisant. C'est sûr que dormir dans les sous-sol de l'unif, c'est pas génial comme référence. Merci Mildred d'avoir balancé l'info. Je me disais justement que c'était dommage de ne plus la voir. Enfin, on ne la voit toujours pas dans cet épisode mais on en parle au moins. Espérons qu'elle ne sera pas oubliée...Heureusement, Larry finira par partir grâce aux recommandations de Charlie. Ca semble un peu facile mais bon, au moins il part. C'eut été ridicule d'amorcer cette histoire dans le cas contraire.  Tout ce qui tourne autour du départ de Larry est assez réussi, pour une fois, et la scène de fin avec tous les personnages réunis devant la tv est pour le moins rare et ça faisait plaisir à voir. A noter la brève apparition de Buzz Aldrin, célèbre astronaute qui fut le second homme à marcher sur la lune.

Une enquête qui surfe (...) sur les dangers actuels d'internet et des forums de discussion. Une personne se fait en effet passer pour une jeune fille de 15 ans qui donne rendez-vous à des adultes pervers en manque dans des maisons vides à vendre. Tout cela dans le but de les tuer afin de les punir d'avoir couché avec toutes ces jeunes filles mineures. Une enquête plaisante mais qui possède n coupable facilement prévisible tant la femme de la première victime avait trop l'air d'une psychopate.

3.12 Nine Wives ("Le prophète")

Une ambiance américaine retro semblable à celle que l'on a l'habitude d'entendre dans Supernatural pour débuter l'épisode, j'adoooore. J'adore tout autant le vautour qui essaie de venir se délecter du cadavre d'une jolie jeune fille blonde retrouvée dans les montagnes. Pervers ou affamé l'animal ? Peu importe, ce qui compte, c'est qu'il s'est trompé puisque celle-ci n'est pas morte mais juste dans les pommes. Elle s'est échappée d'une caravane où elle était retenue par "Le prophète" (ça fait très Alias dit comme ça), le gourou d'une secte prônant le polygamisme. Les hommes se marient avec de nombreuses femmes différentes et les mettent enceinte quelle que soit leur âge (même à 9 ans !). Décidément, 2ème épisode d'affilée où il est question d'abus de mineurs. Cela amène en tout cas des situations pour le moins inhabituelles avec une mère qui est à la fois la soeur de sa fille.

Le gourou fait en tout cas très peur à voir, très bon choix d'acteur et très bonne interprétation. Y a pas à dire, ils sont vraiment fous ces fanatiques quand on voit la réaction de la mère qui envoie sa propre fille à ce gourou sous prétexte que c'est dans un but spirituel...Un épisode plus axé vers l'action, avec plus d'interventions sur le terrain avec notamment la fusillade de fin qui est assez inhabituelle dans Numb3rs. Inhabituelle aussi, la mort de tant de personnes à la fin suite à l'explosion de la maison du gourou. Une bonne chose. L'inspectrice responsable de l'enquête ressemble tout de même vachement à Jodie Foster en blonde...

Plus d'action sur le terrain oui, mais parfois, on en fait un eu trop. Amita et Charlie sont sur la route vers un congrès scientifique lorsque Don les appelle pour leur demander de l'aide et là, Charlie trouve un peu vite et facilement la solution. Pas très crédible. Le départ de Larry pourra en tout cas être profitable à deux personnes. En premier lieu, cela permettra de voir davantage Amita et de, pourquoi pas, développer un peu son couple avec Amita. Ce serait une bonne chose étant donné la bonne dynamique entre les deux personnages dont on peut se rendre compte dans ce genre d'épisode où on leur laisse du temps ensemble. En second lieu, cela permettra d'introduire plus longuement le personnage de Mildred qui est vraiment une bouffée d'air frais et qui apporte toujours des scènes amusantes. Evidemment, qu'elle ait un rendez-vous avec le père de Charlie et Don est un peu gros, mais cela était très amusant de la voir bourrée mais toujours lucide mathématiquement parlant.

Non, décidément, je n'arrive plus à m'ennuyer devant Numb3rs ces derniers temps...

3.13 Finders Keepers ("Le chercheur de trésor")

Qui n'a jamais rêvé d'aller explorer les fonds marins à la recherche de vieux trésors enfouis ? Tout un programme dont il est question ici sauf que la réalité est tout autre et que les trésors ressemblent ici davantage à des cadavres. Un homme, faisant partie d'une entreprise clandestine de chasseurs de trésors, est retruvé mort dans un filet de pêche. Pensant tout d'abord que c'est parce qu'il était à la recherche d'un voilier s'étant échoué deux jours auparavant, l'enquête prendra une toute autre tournure lorsque le FBI se rend compte qu'il s'agit en réalité d'une affaire de contrebande. Un méli-melo d'affaires bien trouvé.

La NSA vient mettre son nez dans l'enquête, ce qui nous vaut un passage intéressant lors duquel Charlie est sollicité par ceux-ci afin qu'il leur fournisse des informations sans en dire un mot à personne. Lors des premières secondes, je me suis tout d'abord demandé s'il ne s'agissait pas de faux agents mais je crois que je voyais trop loin pour une série comme Numb3rs...Ca crée une petite dispute entre Charlie et son frère mais c'eut été intéressant de pousser cet aspect plus loin, avec Charlie travaillant plus longtemps seul en secret ou alors que celui-ci ait des ennuis avec la NSA...

Comme pour compenser le départ de Charlie, voici revenir l'agent Liz Warner. Une voix française toujours aussi insipide mais elle aura peut-être le mérite de donner un semblant de charisme au personnage de Don. Quoiqu'il en soit, il est grand temps qu'il arrête de mâcher son chewing-gum comme une vache espagnole. Mildred semble maintenant faire partie des personnages secondaires réguliers qui ont droit à quelques petites scènes lors de chaque épisode et c'est tant mieux. Etrange néanmoins qu'elle ne fasse plus aucune remarque à Charlie quant à sa participation active au FBI qui lui fait perdre beaucoup de temps...Mais où est passé Sinclair depuis l'épisode précédent ?

3.14 Take Out ("Les escadrons de la mort")

J'aurai eu du mal à regarder cet épisode, j'aurai du m'y reprendre à trois fois. Quand on commence un épisode tard dans la nuit, confortablement installé dans son lit, on en tient pas les 42 minutes de l'épisode. Du coup, reprise à chaque fois de l'épisode au tout début. Une répétition qui a sans doute joué sur mon appréciation de cet épisode que j'ai trouvé bien, sans plus.

Toute une série de restaurants chics sont attaqués par deux équipes qui s'avèrent être d'anciens militaires mexicains. Des escadrons de la mort en réalité, c'est-à-dire des personnes qui se croient au-dessus des lois et qui ne reculent devant rien. Pillages de villages (ooooh la rime), meurtres d'enfants,violence gratuite...Amusante la découverte de Charlie grâce aux menus des restaurants. Intéressant également de toujours faire intervenir Mildred avec une légère histoire annexe, le fait de faire des partenariats avec de grands laboratoires afin d'avoir des dons de leur part. Bien joué son entourloupe à la fin de l'épisode.

C'est marrant, les psys ont la côte dans les séries policières. Après Bones, c'est au tour de Numb3rs d'en faire intervenir un. Pour une raison assez obscure. Don a tiré sur un homme. Et alors ? Il n'a rien fait de mal. Juste une excuse pour introduire cette histoire. J'ai un peu de mal étant donné que je trouve toujours le personnage de Dan assez transparent. Du coup, son analyse psychologique risque de ne pas être très intéressante à suivre...

3.15 End of Watch ("Dans la gueule du loup")

Il n'aura pas fait long feu le psy de l'épisode précédent. Une bonne nouvelle tant je ne voyais pas trop le côté palpitant de la chose. On est dès lors en droit de se demander quelle était l'utilité d'aborder cette storyline.

On échange le psy en faveur du retour de Liz Warner. Un personnage dont on ne sait pas trop quoi penser. Une fois, on la fait venir avant qu'elle ne disparaisse de la circulation durant quelques épisodes avant de voir réapparaître sa jolie petite tête. Tout ça donne l'impression que les producteurs ne sont pas encore trop sûrs du sort qu'ils lui réservent. Dommage car ces hésitations n'aident pas à apprécier pleinement son personnage qui pourrait pourtant donner un poil de charisme à Don.

Voyant dès la 1ère image que l'épisode porterait sur les gangs, une certaine appréhension m'a envahi tant ce sujet n'est pas mon préféré. Pourtant, l'épisode est très bon et ce, pour plusieurs raisons. Les théories mathématiques tout d'abord qui sont ici intéressantes (hmm, ça fait toujours plaisir d'entendre parler de Runge Kutta d'ordre 4, ça donne l'impression d'avoir étudié ça pour quelque chose). Ensuite, les petites storylines des différents personnages (Don avec Liz donc, mais aussi Amita et Charlie ainsi que le procès d'Alan) même s'il s'agit toujours de petites intrigues d'un épisode qui ne cassent pas trois pattes à un canard. Enfin, l'enquête est agréable à suivre avec la recherche du meurtrier d'un policier il y a de cela 17 ans.  Ca change un peu des enquêtes classiques vu tout le côté émotionnel qui entre en jeu.

3.16 Contenders ("Tous les coups sont permis")

Après le domaine des gangs lors de l'épisode précédent, place ici à un autre sujet qui est loin d'être mon domaine de précilection : la boxe. Enfin non, pas vraiment. Plutôt le combat libre qui est un mix de différents arts martiaux.Ca se fighte donc la gueule dans l'espoir de battre le grand champion. Seulement voilà, le grand manitou de l'organisation de ces combats truque les combats en tuant certains combattants afin d'avoir LA finale rêvée, synonyme de grosses rentrées d'argent lors de sa diffusion à la TV. En espérant que cela reste à jamais de la pure fiction...

Cet environnement martial est également un prétexte pour centrer l'intrigue sur Sinclair. A l'instar de Colby qui avait eu droit à son heure de gloire lors d'un épisode précédent, c'est maintenant à son tour d'être mis en avant puisque le suspect est un ancien de ses amis d'enfance. Intéressant puisque l'on développe un tantinet son personnage mais l'on sait pertinemment que ceci est éphémère et qu'il retombera dans l'anonymat dès le prochain épisode. Dommage.

L'épisode est également l'occasion de revoir ce bon vieux Rex, scandaleusement assassiné dans Desperate Housewives. On surfe également sur un des jeux les plus en vogue du moment : le Texas Hold'em Poker. Une sorte de Casino Royal miniature assez amusant dans sa préparation lorsque Charlie et son adversaire se mettent des bâtons dans les roues.

3.17 One Hour ("Contre la montre")

Voilà un épisode de Numb3rs assez atypique ! Un épisode à la fois rythmé et psychologique qui en fait l'un des meilleurs épisodes depuis le début de la série. Oui, n'ayons pas peur des mots ! Un épisode qui alterne des scènes à la 24H Chrono et à la In Treatment (pour ceux qui ne connaissent pas, la review du pilote de cette série se trouve dans la partie "S.V.G.") sans jamais faiblir.

Le côté "aventures de Jack Bauer" provient de l'intrigue très rythmée qui met en scène l'enlèvement du fils d'un producteur de musique riche. Un peu à la Kidnapped qui vient d'être diffusée sur RTL. La rançon doit être livrée dans l'heure sous peine de ne revoir son fils que mort et enterré. Du coup, pas de tergiversation, beaucoup d'action sur le terrain et de tension. On hérite malheureusement des incohérences temporelles propres à 24H Chrono. Certains délais et timings sont peu réalistes mais cela ne nuit pas vraiment au plaisir.

Le côté psychologique provient quant à lui de la séance de psychanalyse que subit Don tout au long de l'épisode. Oui, on reprend cette intrigue laissée en plan lors de l'épisode précédent et on la reprend de bien belle manière puisque celle-ci est plus qu'intéressante. On en apprend beaucoup plus sur tous les membres de l'équipe et des sentiments que Don a à leur égard en un épisode que lors des 3 premières saisons réunies. Le tout intégré parfaitement aux événements de l'intrigue en cours. Développement des personnages inattendu et ça fait plaisir !

Posté par Squall1001 à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 15 août 2008

Esprits Criminels : saison 3

esprit_criminel_haut

          Quoi de plus beau qu'une nouvelle série sur le blog afin de célébrer le retour des reviews après deux bons mois de galère universitaire. Une galère loin d'être arrivée à son terme, mais momentanément affaiblie, laissant donc envisager quelques éclaircies télévisuelles tout à fait en accord avec le soleil étincelant de ces derniers jours. Comme si tout convergait d'un commun accord vers une situation plus enviable...Troisième série policière du blog à faire partie de cette rubrique, elle en sera sûrement la dernère étant donné que mes escapades policières se limitent à ce trio. Un trio bien suffisant étant donné mon manque de passion général pour ce type de série. Des trois, Esprits Criminels est sans aucun doute celle qui me tient le plus en haleine, de par son ambiance et ses personnages. Je profite donc de la diffusion de la saison 3, débutée ce mercredi 16 avril sur RTL, afin de replonger dans l'ambiance de la série. La France, quant à elle, peut actuellement se délecter de la saison 2 en rediffusion tous les lundis soirs sur TF1 en 3ème partie de soirée. Une rediffusion qui sera sans doute suivie, on peut l'espérer, de la saison 3 inédite pour les mois estivaux.

3.01 Doubt ("Peur sur le campus")

          Le titre original aurait eu tout son sens ce mercredi 16 avril sur RTL, tant on aura eu d'énormes doutes quant à la diffusion de l'épisode. Ce n'est pas de fusils mais de patience dont il aura fallu s'armer. Un retard conséquent inexcusable. Quoiqu'il en soit, cela n'a pas gâché le plaisir de retrouver l'ambiance si propice de la série. Un épisode qu'il était important de ne pas manquer car il marque un tournant dans l'histoire de la série. Non pas en raison d'une intrigue extraordinairement importante pour la compréhension des épisodes suivants (on a toujours affaire à une histoire de meurtre indépendante) mais plutôt car il s'agit ici de la dernière apparition de Mandy Patinkin et donc de son personnage Gideon.

           Pour le coup, la narration s'en voit un tantinet modifiée puisque l'on suit l'affaire à travers le récit de Gideon, en ressentant ses doutes, ses peurs, ses craintes. J'avoue avoir assez accroché à son récit qui donne un relief tut particulier à l'histoire. Rien d'étonnant à cela puisque j'ai toujours beaucoup aimé le personnage. Son ton tout au long des différentes scènes sonne un peu apocalyptique, préfigurant d'une fin proche irrévocable que l'on attend avec une fébrilité non contenue.

          Les scénaristes ont donc fait le choix de justifier son départ par un manque de motivation et d'espoir en l'humanité suite à toutes les atrocités qu'il a vécues et tout particulièrement celles du dernier épisode de la saison 2. Gideon a toujours été très sensible aux événements auxquels il prenait part, l'excuse tient donc la route. Ce qui est moins plausible, c'est son suicide en fin d'épisode. Le personnage n'est pas du genre à se laisser démonter et n'a pas de tendance suicidaire. Attention néanmoins, la scène est tournée de telle manière que sa mort est loin d'être certaine. On nous laisse supposer la suite, sans qu'il n'y ait ni son ni image comme preuve. Une jolie issue de secours que se laissent au cas où les scénaristes (histoire d'être plus plausible que le retour de Sarah dans prison Break).

          Une chose est certaine, Gideon nous manquera. Un personnage charismatique et central dans chacune des intrigues. La transition sera difficile et déterminante pour le succès de la série. Ce départ saura-t-il décourager certaines personnes dont moi-même ? La question mérite d'être posée et trouvera rapidement sa réponse en ce qui me concerne. Les Américains n'ont en tout cas pas déserté la série, ce qui est plutôt bon signe.

          L'intrigue du jour passe inévitablement au second plan et n'est là que pour offrir le background nécessaire au récit de Gideon. Une histoire de sérial-killer sur un campus universitaire qui remplit son rôle, sans plus. Ne disposant pas d'une intrigue fil rouge comme bon nombre (toutes ?) de séries policières, la série a proposé comme toujours un petit coup d'éclat lors du final de la saison passée avec le poste de Hotchner remis en doute par sa supérieure. On poursuit donc ce petit à-coté avec le retrait de Hotchner pour une durée de deux semaines à cause de décisions qui n'auraient pas été les bonnes. A se demander ce qu'elle lui veut car Hotchner est le genre de chef assez intègre qui fait son travail du mieux qu'il peut.

          Un épisode plus musical qu'à l'accoutumée, comme pour rendre un dernier hommage à Gideon.

"Cat Claw" de The Kills :

"Wait" de The Kills, histoire de continuer avec le même groupe :

"Lazy Eye" de Silverson Pickups, sans conteste ma préférée :

free music

3.02 In Birth And Death ("L'arrache coeur")

          Un des tout meilleurs épisodes d'Esprits Criminels depuis longtemps selon moi. Un épisode très intense et rythmé qui arrive à mêler parfaitement l'intrigue policière et les à-côtés personnels. Un épisode qui commence très fort avec de nombreux chamboulements : la disparition de Gideon, l'affectation dans un autre service de Hotchner et la démission de Prentiss. Tout part en vrille et ce, très rapidement dès l'entam de l'épisode. L'équipe se trouve donc en effectif réduit mais celle-ci verra revenir Hotchner et Prentiss pour sa conclusion ainsi que pour le reste de la saison.

          Alors que Hotchner n'a jamais été un personnage très attachant, il arrive à le devenir avec cet épisode. L'évocation de son départ a été nécessaire pour s'en rendre compte, il nous rend triste et permet de se rendre compte que, finalement, on s'est attachés à lui. Bien que d'une apparence sévère et stricte, il est attachant et défend toujours les membres de son équipe. Moins charimatique d'un Gideon mais tout aussi indispensable. On arrive à exploiter sa relation avec sa femme, Haley, de manière bien plus intéressante en un seul épisode que lors des bribes disséminées ça et là depuis le début de la série. Haley voit en effet en la mutation de son mari la possibilité d'avoir enfin une vie de famille mais celui-ci n'arrive pas à se résoudre à quitter son poste. On sent que cette fois-ci, c'est la fois de trop et de retour de l'enquête, Hotchner trouve une maison vide. Intéressant à suivre.

          Prentiss réintègre restera elle aussi dans l'équipe. On apprend qu'elle a refusé de balancer des infos compromettantes sur Hotchner à sa patronne alors qu'elle avait obtenu ce poste afin de dire tout ce qu'elle découvrait au sujet de Hotchner. Voilà qui rattrape le coup. Jusqu'ici alors assez insignifiante, Prentiss m'a pour la première fois paru sympathique et s'est dégagée un tant soit peu du lot.

          L'enquête du jour acueille une guest star bien connue du monde du petit écran en la personne d'Eddie Cibrian. Une gueule d'ange en contraste avec ses intentions bien plus diaboliques : arracher le coeur de femmes qu'il enlève en se servant de son fils de 7 ans. Encore une raison de passer les épisodes dans le désordre sur TF1...Une intrigue qui ressemble un peu à une histoire de la saison 1 ou 2 lors de laquelle le meurtrier faisait de sa victime sa femme durant quelques jours avant de la tuer afin d'avoir l'impression d'avoir une vie de famille. La chef qui vient faire sa patronne intransigeante et bornée est une situation déjà vue maintes et maintes fois mais ça reste amusant. Elle change juste d'avis rapidement et sans trop de raison à la fin de l'épisode quant au sort de Hotchner et Prentiss.

          Bien qu'ayant eu un peu peur durant quelques minutes, les dernières minutes de l'épisode m'ont finalement donné raison et m'ont rassuré grandement quant à la crédibilité de l'histoire : Gideon est bel et bien vivant. Il part sillonner les routes afin de retrouver tout ce qu'il a perdu. On ne peut s'empêcher d'être triste en se disant qu'il va bien nous manquer. Voici les dernières minutes de l'épisode qui constitueront sans doute la dernière apparition de Mandy Patinkin dans la série. Chapeau bas l'artiste pour ces bons moments offerts !

           Enfin, deux chansons absolument magnifiques de l'épisode qui contribuent à l'intensité dramatique  :

"(You Want To) Make a Memory" de Bon Jovi :

free music

"Broken" de Lifehouse (un groupe que je conseille fortement) :

free music

3.03 Scared To Death ("Peur primale")

          Après un season premiere réussi et un second épisode détonnant, on retrouve ici un rythme beaucoup plus calme et classique serais-je tenté de dire. On suit notre petite enquête calmement sans grosse révélation ou bouleversement. Attention néanmoins, le terme "petite enquête" n'a rien de péjoratif, bien au contraire. Le concept des meurtres m'a tout de suite beaucoup plus. Un psychiatre recrute des nouveaux venus dans la ville (sans attache ni rien afin que leur disparition ne soit pas très remarquée) qui ont chacun une phobie : claustrophobie, peur de l'eau, d'être enterré vivant,...Il les tue de la pire des manières en les poussant jusqu'à l'extrême dans ce qui leur fait le plus peur. Le concept est génial et j'ai adoré le voir prendre des notes du genre "après 5 minutes : crise de panique", "après 8 minutes : évanouissement",...Très scientifique le monsieur !

          On évoque encore une fois l'absence et le pourquoi du comment du départ de Gideon mais on sent que celui-ci va devenir rapidement un lointain souvenir. Pour le moment, je dois dire que son absence ne se fait pas trop ressentir. Mais la peur venait-elle vraiment de son absence ou plutôt de son futur remplaçant ? La réponse ne sauait tarder je présume...

          Pas d'avancement du côté de Hotchner si ce n'est que l'on a maintenant la confirmation que sa femme est bel et bien partie.

3.04 Children of the Dark ("Les enfants de l'ombre")

          Après une petite pause de presque deux mois, retour des reviexs de la série sur le blog et le constat est clair : elle m'avait manqué. Pourtant, cet épisode n'a rien de spécial dans sa construction mais l'ambiance qui se dégage de la série est toujours aussi agréable. La série policière la plus agréable à suivre à mes yeux.

          L'intrigue met en scène deux malfrats qui s'introduisent dans les maisons en amenant un chat mort qu'ils auraient écrasé juste devant la propriété. Ils tuent ensuite les parents de manière violente avant d'euthanasier les enfants par des injections. Le suspense ne tient pas ici en la découverte des deux coupables que l'on voit clairement dès la 1ère scène de l'épisode mais plutôt dans les raisons qui les poussent à agir comme cela. Une raison qui est finalement assez classique. La fin de l'épisode est bien trouvée avec le garçon qui avait le revolver mais qui tire sur les photos en lieu et place de sa mère. La dernière scène de l'épisode s'accompagne d'une très jolie musique, que voici :

3.05 Seven Seconds ("Course contre la montre")

          Ca fait toujours amusant de voir l'évolution des séries. Quand on vient de passer l'après-midi devant Derrick (ce n'est pas mon cas je précise, j'ai mon honneur), ça change de voir les policiers demander si la maman n'a pas des photos de sa fille sur son GSM.  Une enfant enlevée, encore une fois. Ca fait deux épisodes d'affilée où il ne fait pas bon être jeune. Un thème des enfants que l'on peut mettre en parallèle avec les problèmes personnels de Hotchner qui est séparé de sa femme mais également de son jeune fils.

          Un épisode moins sombre, pas de meurtres sordides, d'assassins perfides et d'ambiance malsaine. Même pas de morts d'ailleurs. Une jeune fillette est est enlevée dans un grand centre commercial. S'ensuit une recherche effrenée à travers ce gigantesque bâtiment. Une sorte de huis-clôs qui change des situations habituelles et qui est très agréable à suivre. L'action n'est pas basée sur le spectaculaire ou la fouille coin par coin du complexe mais par la découverte, petit à petit, du caractère malsain régnant au sein de la famille. L'oncle qui est pédophile et c'est la tante elle-même qui a kidnappé la fille. Une évolution des choses intéressante en nous faisant bien croire que cette affaire a un lien avec une autre tout à fait similaire ayant eu lieu quelques jours avant. Bien joué tant on joue souvent dans la série à mettre en rapport différenets affaires.

          La musique de fin est interprétée par Imogen Heap. On est toujours plongé dans une ambiance particulière avec cet interprète.

3.06 About Face ("M'avez-vous vu ?")

          Le voilà enfin cet épisode que l'on attendait tous depuis le départ de Gideon. L'épisode qui décidera si l'on continue ou non la série. L’intrigue est bien évidemment le facteur prépondérant dans l’amour que l’on porte à une série mais les personnages sont des éléments non négligeables, qui plus est dans une série policière comme celle-ci qui s’intéresse à la psychologie des différents protagonistes. Ces personnages prennent vie grâce au talent et au charisme des acteurs qui les interprètent.

          Dès lors, la perte de Mandy Patinkin fut un coup dur. Un coup dur qui ne sera que plus intense si son remplaçant n’est pas à la hauteur. A l’annonce du nom de Joe Montegna comme remplaçant, j’avoue avoir eu de gros doutes. Mes souvenirs de son rôle dans Le monde de Joan étaient loin d’être exceptionnels. Ceci devait être dû principalement à son personnage et à ses intrigues assez ennuyantes. Cela devait forcément provenir de là car ce 6ème épisode m’a rassuré quant à cet acteur. Loin du charisme de Gideon, il s’en sort plutôt bien avec son caractère un peu à l’ancienne, solitaire, qui bouleverse un peu les habitudes de l’équipe. Un personnage au passé intéressant puisqu’il a été l’un des fondateurs de cette unité spéciale de la science du comportement. Un passé doublement intéressant avec une sombre affaire qui semble encore le perturber à l’heure actuelle. Une affaire qui lui fait reprendre le chemin des enquêtes alors qu’il avait pris sa démission 10 ans auparavant. Voilà qui est très excitant car on se met à rêver d’une intrigue fil rouge en arrière-fond des enquêtes traditionnelles.

          L’enquête du jour servait donc essentiellement à introduire ce nouveau personnage. Rien d’étonnant donc à ce que ça soit lui qui la résolve. Du coup, on en oublie un peu l’ambiance d’Halloween qui sert de toile de fond à l’intrigue. Cet aspect aurait pu être davantage développé dans d’autres conditions. Mis à part le masque, le sujet n’est pas vraiment exploité alors qu’une enquête dans cette ambiance toute particulière pourrait s’avérer agréable. Peut-être pour la saison 4…

3.07 Identity ("Mimétisme")

          C’est en voyant ce genre d’épisodes qu’on se demande comment TF1 va bien pouvoir diffuser Esprits Criminels sans taillader dans le tas (c’est le cas de le dire) pour supprimer toutes les scènes qui pourraient être jugées choquantes à ces heures bien peu tardives. La série fait souvent dans le noir, très noir. C’est d’ailleurs un des aspects que j’aime tant. C’est le cas encore une fois ici avec un jeune rescapé d’un asile psychiatrique qui prend les jeunes filles pour des hamburgers. Oui, un cannibale, un vrai. Répugnant surtout quand on voit qu’il dresse une espèce de livres de recettes sur la façon dont il les mange. Il les congèle des mois entiers comme de la vulgaire nourriture. Beurk. Rossi m’a l’air un peu plus bavard que Gideon mais continue de me convaincre dans son rôle.

          Pas de nouvelle de l’affaire dont Rossi voulait des nouvelles, voilà qui est bien dommage. Pourtant, l’épisode nous offre un cliff assez inattendu et d’autant meilleur qu’ils sont extrêmement rares, surtout en milieu de saison. Garcia fait la rencontre d’un homme dans un bar et décide d’aller dîner avec lui. Mais, au moment de se quitter, celui-ci lui tire dessus…Certes, on sait qu’elle ne mourra pas mais une surprise très agréable.

Posté par Squall1001 à 21:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 14 août 2008

Kyle XY : 1.07 Kyle Got Game

kyle_107

          Un parfum des Frères Scott lors de cet épisode. Des effluves nauséabondes donc. Kyle se met à un des sports le plus populaire des lycées américains : le basket. Tout comme l'avait fait Clark Kent dans Smallville à un moment. Exempt d'une force physique Supermanienne, Kyle se sert quant à lui de son cerveau pour calculer les trajectoires de la balle en tenant compte de tous les paramètres tels que le vent, les angles, etc. Un vrai petit geek du basket. Ceci  nous vaut des paniers tout à fait improbables, plongeant ces scènes dans le ridicule.

          De plus, tous les protagonistes masculins de la série jouent dans l'équipe, comme de par hasard. Même le père y jouait dans sa jeunesse. Un peu facile et classique. La finale contre l'équipe qu'on n'a pas battue depuis deux ans, le vilain (ouuuh oui, le gros vilain) entraîneur, la blessure d'un élément essentiel de l'équipe (Declan pour ne pas le citer...),...Du vu et revu. Etonné tout de même par une chose :  la décision de l'équipe de déclarer forfait pour soutenir Declan alors que son entraîneur voulait virer s'il ne reprenait pas le match même blessé.

          Les paris de Josh sur le match étaient amusants tout comme la scène de dispute avec son père qui, bien que commencant sur un ton fort dramatique ("ouuuh je ne suis pas le fils dont tu rêvais"), se termine par une punition prononcée tout en douceur et de manière presque amusante. J'ai par contre beaucoup plus de mal avec les histoires de fillettes entre Lori et sa blonde de pimbêche.

          On avance toujours dans l'affaire Kyle avec un équilibre avec les scènes de drama qui commence à trouver son rythme. Le corps est bien celui de Kern, un professeur de biologie de l'université. Plus intéressant, Kyle aperçoit dans son rêve le visage de l'assassin. S'en souviendra-t-il ?

         

Posté par Squall1001 à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 9 août 2008

Kyle XY : 1.06 Blame It On The Rain

          Après un 5ème épisode un peu décevant, on tient ici le meilleur épisode de la série jusqu'à présent. Pas de thème du jour du "Petit Kyle apprend la vie" ou d'histoires gnangnan de jeunes adolescents en soirée ou lors de la rentrée des classes. Au contraire, un univers plus "apocalyptique" puisque le temps se déchaîne avec une pluie battante qui oblige les différents protagonistes à rester enfermés dans la maison des Trager. Une situation de huis-clôs en quelque sorte que j'apprécie toujours d'autant plus que j'aime la pluie (quand je suis à l'intérieur bien évidemment).

          On retrouve ici la dynamique entre les divers personnages. Une dynamique que l'on avait un peu perdue lors de l'épisode précédent et qui manquait tout de même cruellement que pour réellement apprécier le côté drama de la série. Les petites remarques piquantes (au tabasco) de Josh àl'égard de sa soeur ou de Kyle font toujours mouche (bzzz). On s'aperçoit ici que ses petites insinuations depuis le début de la série comme quoi Kyle serait un alien, n'étaient pas anodines et ont ici un impact. Kyle se comporte enfin comme un humain "normal" (ça existe ?) avec des états d'âme qu'on ne lui connaissait pas, à savoir son passé. Problème néanmoins : le manque total de charisme de Matt Dallas. Autant il est doué pour jouer l'ado bêta, autant en tant que philosophe Dawsonien, ça passe vachement moins bien.

          Si fil rouge il y a lors de cet épisode plus mystérieux que les autres, c'est bel et bien celui de l'intrigue de Tom et du passé de Kyle. Enfin ! Kyle se souvient du visage d'un homme sous la pluie. Un homme qui est sans aucun doute l'homme assassiné. Une mémoire qui revit, ça gêne beaucoup Tom et ce qui semble être son chef au téléphone. Le cadavre serait celui d'un prof d'université. A creuser dans le prochain épisode.

         Remarquons qu'à l'instar de Lost, la série possède également ses chiffres mystérieux. Des chiffres révélés lors d'une partie de spiritisme alors que Kyle demandait sa date de naissance. Là où la série diffère de Lost, c'est que ce mystère est bien vite résolu puisque l'on aperçoit à la fin de l'épisode que ces chiffres constituent un code inscrit sur la carte d'accès...

kyle_106

 

Posté par Squall1001 à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Kyle XY : 1.05 This Is Not A Test

         

kyle_105

          Pourquoi avoir fait le choix d'une telle image en tant que fière représentante de l'épisode alors qu'une photo au lycée aurait été bien plus logique au vu du thème de l'épisode ? Tout simplement car elle représente ce qui me fait poursuivre l'aventure Kyle XY. C'est sans aucune équivoque la poursuite du mystère entourant Kyle qui me pousse à poursuivre. Bien évidemment, le tout avance lentement puisqu'il ne s'agit que de petites scènes disséminées ça et là lors de chaque épisode. Aussi lentement qu'un Lost lors de la saison 2 diront certaines mauvaises langues.

         Tom, maintenant au chomage depuis sa démission de la mystérieuse compagnie dont il faisait partie, n'a pas tardé à retrouver du travail. Le voilà membre d'une agence de sécurité. Une excuse toute faite pour expliquer son intrusion chez les Trager. Que pouvait-il bien y chercher ? On peut se demander en quoi Kyle est si important à ses yeux. Cela reste pour le moment assez mystérieux. Quoiqu'il en soit, le voilà qui joue à Secret Story avec les caméras de la maison...

          A côté de cela, après le classique épisode de soirée estudiantine, place à l'étude et au traditionnel épisode de rentrée des classes. Finies les beuveries (enfin non mais c'est ce qu'on aime faire croire), place à l'étude. La bonne blague. Place surtout aux règlements de compte post soirée. Toute une première moitié d'épisode assez ennuyante. Le cours de rattrapage de Josh ou pire encore, les histoires de fillettes de 10 ans de Lori et Hillary, sont peu intéressants et surtout gamins. On se rattrape un peu par la suite. J'ai notamment bien aimé Deichman, l'élève renié de tous dont Kyle fait la connaissance. Mais, un dessin de lui en guise de cadeau ? Très homosexuel tout cela. A quand le bisou ? Après tout, il faut bien qu'il apprenne toutes les choses de la vie le petit Kyle.

Posté par Squall1001 à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 23 juillet 2008

Kyle XY : 1.04 Diving In

          Finies les futilités. Il est déjà bien loin le temps où Kyle apprenait l'art de déguster une banane. Pas de mauvais jeux de mots pour dire  qu'il est question de l'éducation sexuelle de Kyle dans cet épisode. On a donc droit à toutes les étapes du pasage de l'enfance à l'âge adulte mais de manière accélérée. Heureusement, le sujet est davantage traité sur le ton de l'humour que sur un apprentissage et des "leçons" sérieuses. Ceci nous vaut quelques scènes amusantes telles que son érection (et hop, un mot-clé salvateur) à la piscine devant tout le monde ou encore les différentes scènes que Kyle partage avec Josh. Un duo qui fonctionne très bien notamment lorsque Josh lui apprend à mater les filles à la piscine ou lui cède généreusement un de ses magazines pornos.

kyle_104

          Cet épisode classe la série davantage dans le genre "drama" avec une intrigue à la Dawson ou plus récemment Les Frères Scott. Une situation classique des séries de ce genre avec une soirée bien arrosée dans une grande maison typiquement américaine qui voit chaque jeune de la série affronter ses histoires de coeur. Des histoires qui se transforment plutôt en peines puisque offrant chacune une conclusion assez pessimiste. Alors qu'on se concentrait davantage sur l'histoire du père la semaine précédente, ce sont les jeunes qui sont ici mis à l'honneur. L'important, c'est qu'on développe maintenant une histoire propre à chaque personnage

          Au-delà de toutes ces histoires de coeur subsiste un côté sombre qui s'intègre assez bien à l'ensemble même si que trop peu présent à mon goût. C'est malgré tout ce fil rouge en arrière-fond de la trame principale qui pousse à suivre les épisodes. On fait donc connaissance avec un certain Tom appartenant à La Compagnie (hooo, Heroes a copié). C'est lui qui serait responsable des événements liés à Kyle.

          En bonus, la chanson qui clotûre cet épisode :

Posté par Squall1001 à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 13 juillet 2008

Lost : Missing Pieces 13 "So It Begins"

          Le voici, l'ultime mobisode de cette série de 13. Un chiffre qui ne porte pas malheur ici, bien au contraire. On tient là un des meilleurs mobisodes de la série. Une qualité ne provenant non pas des dialogues réduits ici au minimum mais du caractère énigmatique de ce qu'on peut y voir. On est dans la peau de Vincent, le chien de Walt et il tombe sur le père de Jack dans la forêt. L'action se situe aux prémices du pilote (c'est le cas de le dire). Celui-ci lui dit d'aller retrouver Jack qui est inconscient. Que peut-il bien faire à cet endroit alors qu'il est censé être mort ? Une apparition qui coincide avec la vision que Jack avait eu lors d'un épisode de la 1ère saison. Intrigant. Un mystère de plus à éclaircir. Un bon "mobisode finale".

Transcript français de l'épisode (source : http://www.lost-story.net) :

On voit la jungle et on entend quelqu'un marcher. La vue de caméra est basse. On l'entend, c'est Vincent, le chien de Walt. Il passe près des valises ouvertes et renifle. Il entend un sifflement et on voit des jambes. C'est Christian, la père de Jack. Vincent s'approche jusqu'à lui et Christian lui parle.


Christian : Hé là. Viens ! Viens ! Viens. Bon chien, viens. Viens ici. Viens ici. Bon chien. Oui. [Il se penche pour le caresser.] J'ai besoin de toi pour trouver mon fils. Il est là-bas dans cette forêt de bambous, inconscient. J'ai besoin de toi pour aller le réveiller. Ok? Allez, vas-y.


Vincent gémit et court


Christian : Il a du travail à faire.


On voit Jack, l'œil ouvert, tout comme le début de l'épisode pilote (Le Réveil). Jack se réveille doucement, regarde autour, et voit venir Vincent à travers la jungle. Vincent gémit, passe à côté de lui et s'en va.

La suite de la saison 4 de Lost très prochainement sur SeriesView....

Posté par Squall1001 à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 juillet 2008

Lost : Missing Pieces 12 "The envelope"

          Cela faisait longtemps qu'il n'y avait plus eu de mobisode sur le blog. Erreur maintenant réparée avec cet avant-dernier épisode. Intéressant dans le sens où cet épisode précéde une scène à laquelle on a droit dans la série puisque, dans le premier épisode de la saison 3, on voit Ben qui sonne à la porte de Juliet. Juliet a des soupçons et semble posséder une enveloppe avec des informations compromettantes. Que contient-elle ? Mystère. Un mystère qu'on espère voir résolu dans la série prochainement.

Transcript français (source : http://www.lost-story.net) :

Un minuteur sonne. Juliet court au four et sort ses muffins. Elle se brûle à la main. On sonne à la porte. Elle met sa main sous l'eau. C'est la femme du début du premier épisode de la saison 3, Amelia. Amelia lui sort quelque chose du congélateur.

Juliet : Je vais bien. Je vais vraiment bien. Je dois juste nettoyer avant que quelqu'un n'arrive ici. Merci.

Amelia : C'est lui, n'est-ce pas ?

Juliet : Quoi ? Qui ?

Amelia : Ben. L'as-tu invité aujourd'hui ?

Juliet : Les choses sont un peu délicates.

Amelia : Finalement, il t'a dit comment il s'est senti, hum ?

Juliet : Non, il n'a rien dit. C'est juste... compliqué. Ok ?

Amelia : "Compliqué" ne te fait pas pleurer.

Juliet : Je me suis brûlé la main.

Amelia : Ca ne te fait pas pleurer non plus. Que se passe-t-il Juliet ?

Juliet : Je pense... Je pense que nous sommes dans de gros ennuis.

Amelia : Ah bon ?

Juliet : J'ai besoin que, si je te montre quelque chose, promets-moi de ne rien dire à personne. Tu le jures ? A personne.

Amelia incline la tête. Juliet va dans un tiroir et retire une grande enveloppe en papier kraft du plateau d'argenterie. Elle commence à l'ouvrir mais quelqu'un sonne à la porte...

Posté par Squall1001 à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 10 juillet 2008

Kyle XY : 1.03 The Lies That Bind

          Trois épisodes d'affilée la même soirée, cela peut sembler beaucoup. Qui plus est lorsque la 1ère saison ne comporte que 10 petits épisodes. Néanmoins, à l'issu de ce 3ème épisode, on se dit que finalement, ce n'est pas plus mal. Peut-être qu'avec seulement 2 épisodes, toute une partie des gens ne serait pas revenue la semaine d'après, la faute à deux épisodes divertissants mais sans plus. Ce 3ème épisode met la barre un peu plus haut et nous offre donc le meilleur épisode jusqu'ici. De quoi faire revenir les gens la semaine prochaine.

          En quoi cet épisode s'améliore-t-il par rapport aux précédents ? Tout d'abord, on garde les forces déjà présentes, à savoir la bonne dynamique entre les différents membres de la famille. On approfondit davantage la vie personnelle de chacun d'entre eux et je pense ici particulièrement à Stephen que l'on voit dans une situation difficile à son travail, obligé de devoir licencier une partie de son personnel. L'histoire de Lori est plus futile mais a le mérite d'exister. Enfin, on effleure un peu les problèmes de Josh à l'école.

          Deuxième aspect positif, on abandonne un peu le Kyle qui découvre des choses futiles comme comment manger une banane ou un oeuf. Les découvertes de Kyle sont ici plus profondes dans le sens où elles sont basées sur l'apprentissage de sentiments et de situations de vie. L'innoncence de Kyle est drôle à voir mais c'est pourtant comme cela que l'on a tous été au départ. On peut ainsi voir de quelle pureté on est parti et quel degré de perversion certaines personnes ont acquis au fil des années. Mentir lui semble tout à fait inconcevable au début mais c'est au fur et à mesure du contact avec les gens et des situations que l'on rencontre dans la vie que cela s'avère "nécessaire". La société nous pervertit. C'est un fait.

          Dernier point importatn et c'est celui que j'attendais depuis le début et qui est vraiment susceptible de vraiment m'accrocher à la série : on approfondit le mystère autour de Kyle. Un cadavre a été découvert dans la forêt, proche de l'endroit où Kyle se trouvait. Un cadavre à proximité duquel une carte est retrouvée. Une carte avec un étrange symbôle dessiné dessus. Un symbôle que Kyle ne dit pas reconnaître mais qui pourtant apparaît sur ces différents dessins une fois ceux-ci réunis...Kyle aurait-il été le témoin du meurtre de ce cadavre ? L'homme qui le surveille semble en tout cas être le meurtrier (oui, le gros plan sur les 3 griffes sur sa main montrent qu'on ne cherche pas à nous embrouiller très longtemps...). La semaine prochaine se fera avec moi en tout cas.

kyle103

Posté par Squall1001 à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :