Revoilà Jack dans ce mobisode mais celui-ci est surtout centré sur le personnage de Juliet avec laquelle il a une conversation. Cet épisode se situe vers la fin de la saison 3 lorsque Juliet essaie de s'intégrer au camp et que personne mis à part Jack ne lui fait confiance.

Transcript français (source : http://www.lost-story.net ) :

Jack est endormi. Il se réveille. Juliet met son doigt devant la bouche et demande de ne pas faire de bruit


Juliet : Ca va.

Jack : Qu'est-ce qu'il y a ?

Juliet : Nous devons parler, Jack.

Jack : D'accord.

Juliet : Depuis que je suis arrivée ici, ceux de ton camp, Sayid et Sawyer, n'ont pas confiance en moi. Ils pensent que je suis là pour leur faire du mal. Et c'est seulement une question de temps avant qu'ils ne s'aperçoivent...

Jack : Je ne vais pas laisser quoi que ce soit t'arriver.

Juliet : Merci. Mais laissez-moi finir s'il te plaît. C'est seulement une question de temps avant qu'ils ne s'aperçoivent qu'ils ont raison.

Jack : Quoi ?

Juliet : Ils ne devraient pas avoir confiance en moi. Je travaille toujours pour lui, pour Ben. Il m'a envoyé ici pour osculter les femmes et pour découvrir lesquelles étaient enceintes.

Jack : Pourquoi ?

Juliet : Pour que nous puissions les enlever. Il m'a promis que personne ne serait blessé.

Jack : Il t'a promis ?

Juliet : Ecoute, Jack.

Jack : Comment as-tu pu ? Je pensais que tu étais l'une des nôtres. Je l'ai vu. Tu voulais monter dans ce sous-marin autant que moi.

Juliet : Mais je n'y suis pas monté. Et toi non plus. Je suppose juste que... je pensais que ça allait vraiment se passer. Que nous partirions de cette île. J'étais naïve de penser qu'il nous laisserait faire.

Jack : Nous laisserait faire ? Ben était dans un fauteuil roulant. C'est Locke qui a fait sauter ce sous-marin.

Juliet : L'a-t-il fait ?

Jack : Donc tu es ici seulement parce qu'il t'a envoyé ?

Juliet : Oui.

Jack : Pourquoi me le dis-tu maintenant ?

Juliet : La nuit dernière avec Sun, nous avons vu le bébé qu'elle porte. Si elle est toujours sur cette île dans environ un mois, les deux seront morts. J'ai vécu les rêves de Benjamin Linus pendant trois ans. Trois ans. Il est temps de se réveiller.