bones

        Bones est la série qui va inaugurer une autre manière de traiter une série dans cette rubrique. En lieu et place d'un bilan complet de la saison une fois celle-ci arrivée à son terme comme je l'ai fait pour la saison 2 de Supernatural, je vais ici traiter chaque épisode séparément. Il ne s'agira nullement d'une review complète (sinon à quoi servirait cette rubrique hein, réfléchissez un petit peu) mais juste d'une appréciation en quelques lignes. Bref. Concis. Diablement intuitif.

        Diffusée chaque vendredi soir sur RTL en Belgique, Bones a reussi à me séduire. Je ne suis pourtant pas un grand fan des séries policières, ce n'était donc pas gagné. La série n'a rien de révolutionnaire en soi et ne me passionnera jamais comme peut le faire une série comme Lost mais ça reste divertissant à regarder. Le genre de choses que je reproche sans cesse à ce genre de série est l'enchaînement d'épisodes indépendants traitant chacun une enquête nouvelle. Cela gagnerait tellement en intérêt si l'on avait un fil rouge derrière. Un fil conducteur, il y en a tout de meme un. C'est d'ailleurs l'un des points forts de la série. On accorde une grande importance aux relations entre les différents personnages. La relation entre Booth et Brennan et toute la tension entre les deux personnages est vraiment plaisante. Emily Deschanel, l'actrice interprétant Brennan, a d'ailleurs réussi à me séduire.

        La saison 1 s'était terminée de la meilleure des manières car l'on avait enfin une enquête sortant un peu des sentiers battus. On y traitait de la disparition des parents de Brennan. Une disparition à laquelle on avait fait allusion plus tôt dans la saison. Bon point pour la continuité. Un dernier épisode et une enquête passionnants qui se terminait sur un cliff : le père de Brennan est bien vivant et lui somme de ne pas le rechercher. Enfin une affaire non résolue à la fin de l'épisode et qui demande donc une suite. Toutefois, il est sans doute inutile de se réjouir exagérément. Il s'agit sans nul doute d'un simple arc de deux ou trois épisodes pour marquer la fin de la saison et le début de la nouvelle saison. Je suppose que l'on retrouvera le schéma "un épisode/une enquête" pour le reste de la saison. Espérons que non. Ce serait une belle surprise.

         Je ne vais pas faire un nouvel article pour chaque épisode, c'est le même message qui sera au cours des semaines mis à jour. N'hésitez donc pas à aller y jeter un coup d'oeil régulièrement afin de voir s'il y a de la nouveauté. Pas d'inquiétude, j'indiquerai toujours dans la colonne de droite quand le fichier a été mis à jour.

2.01 Titans on the Tracks (Le choc des Titans)

Comme souvent lors du début d'une nouvelle saison, on se retrouve deux mois plus tard après des vacances bien méritées. Deux mois lors desquels l'affaire des parents de Brennan n'a pas avancé, ce qui n'empêche pas d'y faire allusion dès le début. Un bon point pour la continuité. Un autre bon point provient du nouveau générique. Arborant toujours la même mélodie, il peut désormais se vanter d'être plus agréable avec les noms des personnages apparaissant en même temps que leur tête. Plus clair et moins perturbant.

On introduit un nouveau personnage en la personne de Camille qui sera la chef de Brennan vraisemblablement durant toute la saison. Du sang frais qui ne pourra être que bénéfique surtout que la relation Camille/Brennan risque bien d'être explosive et promet de bons moments. Je passerai rapidement sur l'enquête du jour dans laquelle on fait croire à un accident en mettant une voiture sur les rails. Une voiture qui sera emboutie par un train, le but étant de faire croire à la mort d'un riche homme d'affaires afin de faire chuter les actions.

Ce qui est intéressant, c'est que l'on continue à avancer dans l'affaire des parents de Brennan mais pas en tant qu'intrigue principale mais en tant que fil rouge en arrière de l'enquête du jour. Un principe vraiment intéressant et qui double l'intérêt de l'épisode. On apprend ainsi que l'homme ayant tué la mère de Brennan a été assassiné par un homme en prison. Un homme qui semble en savoir long sur l'affaire. En résumé, une saison 2 qui s'annonce vraiment bien avec l'introduction d'un nouveau personnage et un semblant de fil conducteur à la Veronica Mars qui semble se dessiner.

2.02 Mother and child in the bay (La place du père)

        Deuxième épisode de cette nouvelle saison et on laisse ici de côté l'intrigue sur les parents de Brennan pour se concentrer sur l'affaire du jour. Pas dérangeant du fait que cette enquête est vraiment plaisante à suivre et que l'épisode continue d'insister sur les relations entre les divers personnages et de les développer. Les relations parents/enfants sont mises en avant ici aussi bien du côté de Booth et de son fils ou de l'affaire du meurtre mettant en scène une mère qui a tué une de ses amies et lui a volé son enfant pour remplacer le sien qu'elle avait tué par inadvertance en le secouant afin de le faire arrêter de pleurer. J'ai rarement été dérangé par des scènes dans Bones mais il faut avouer qu'on nous montre ici quelques images pas très fraîches avec ce corps en putréfaction qui a passé un an dans l'eau...On voit également très peu l'endroit de travail de Booth ainsi que son ex et l'on a ici droit aux deux. Bonne  idée de développer la jalousie de Booth envers le nouveau copain de son ex. Tout a l'air de (déjà) s'arranger à la fin de l'épisode. Dommage, j'aurais aimé entretenir cette tension...

2.03 The boy in the shroud (Romeo et Juliette)

          Une enquête qui s'intéresse à un jeune homme retrouvé mort et totalement décomposé dans une décharge d'immondices (beeerk). Odeurs pas très fraîches au programme mais pas d'images chocs comme lors de l'épisode précédent. Une enquête intéressante qui plus est car on y associe un autre meurtre qui n'a rien avoir. Bien embrouillé les pistes. J'ai cru à un moment que le vendeur retrouvé mort était le vrai père de Kelly mais non. Je n'avais par contre pas pensé que son jeune frère pouvait être le meurtrier. Assez rare de voir quelqu'un de si jeune responsable d'un meurtre. Je trouve d'ailleurs sa soeur fort compréhensive sur ce coup là.

Hodgins et Angela qui se rapprochent, je ne m'y attendais pas étant donné que l'on n'a jamais senti ne serait-ce même qu'une amitié entre les deux personnages. Ce sera intéressant de voir ce que ça donne. Toujours cette confrontation entre Brennan et Camille. J'ai beaucoup aimé la scène où l'on voit que personne ne laissera tomber Brennan si Camille décide de la virer. Elles se mettent d'accord à la fin de l'épisode mais j'espère que cette tension entre les deux femmes ne disparaîtra pas. La chanson à la fin de l'épisode est magnifique, "Bring on the wonder" de Susan Enan :

2.04 The blonde in the game (Tuer n'est pas jouer)

Un épisode vraiment bon. Pourtant, on laisse pratiquement de côté les relations entre les divers personnages (mis à part certains regards révélateurs entre Angela et Hodgins) pour se concentrer sur l'enquête. Une affaire qui fleure bon la série "Esprits criminels". Pas mal de ressemblances en effet car on joue ici davantage sur la psychologie du tueur que sur les preuves scientifiques pures et dures.

Booth et Brennan retrouvent un corps en plein forêt. Le mode opératoire du meurtre leur fait tout de suite penser à un ancien tueur qu'ils ont arrêté dans le passé et qui est maintenant en prison. S'en suit alors un petit jeu psychologique avec celui-ci qui prend plaisir à distiller subtilement des indices à travers ses paroles ou ses actes. Vraiment plaisant à suivre. On découvre également qu'Angela est très psychologue, ce qui permet de la voir dans des scènes un peu différentes de d'habitude lorsqu'elle va interroger le témoin. Toujours très drôle de voir Booth qui ne comprend pas un mot lorsque les scientifiques parlent entre eux. Le coup du cochon offert à Brennan par Booth, ça sent le rapprochement. J'ai même presque cru qu'ils allaient s'embrasser à la fin. Heureusement, non. Heureusement car je trouve que ce n'était pas le bon moment. Se dirigerait-on vers deux futurs nouveaux couples ?

2.05 The truth in the lie (Les femmes de sa vie)

Après un épisode sortant un peu des sentiers battus, retour à une enquête plus classique. Enfin, si tant est que l'on puisse qualifier de classique le fait de retrouver un cadavre en décomposition dans une baignoire (beuuurk, c'était vraiment pas frais du tout quand ils touillent dedans pour récupérer des morceaux) d'un homme qui menait deux vies en parallèle. Oui, il avait deux femmes dans deux villes totalement différentes et des enfants de chaque côté. Assez atypique et pas vraiment réalisable dans la réalité mais bien trouvé pour l'épisode. D'autant plus que le bougre ne se prive pas d'une autre petite amie en surplus. Une conclusion étonnante puisque les femmes étaient en fait au courant. Une bonne enquête.

Là où j'ai moins apprécié, c'est Booth qui couche au début avec son ex-femme et à la fin avec Camille. Son ex-femme tout d'abord. D'où ça tombe ça tout d'un coup ? On ne les a jamais vus ensemble pratiquement (alors qu'apparemment ce n'est pas la première fois qu'ils couchent ensemble depuis leur séparation) et leur dernière rencontre était assez hoûleuse. Pas vraiment logique. Tout comme sa partie de jambes en l'air avec Camille. Encore quelque chose qui tombe du ciel sans raison. On ne sentait aucune attirance ou rapprochement particulier entre les deux personnages. Vraiment dispensable. Heureusement que l'on a retrouvé une relation Booth/Brennan explosive et animée.

2.06 The girl in suite 2103 (Immunité)

Etrange comme cet épisode aura su renverser la vapeur dans mon esprit. Autant je pensais au début que j'allais un peu m'ennuyer, autant cette impression s'est dissipée au fil des minutes. Pas spécialement grâce à l'affaire qui ne m'a pas passionné plus que ça mis  part le fait d'aborder l'immunité diplomatique qui peut être vraiment embêtante. L'étage d'un hôtel où se trouvaient une juge colombienne protégée par le gouvernement et ses proches a été réduit en cendres par une explosion. Après des soupçons sur son fils, c'est finalement bien elle la coupable.

Mais là où l'épisode s'est très bien rattrapé, c'est sur les relations entre les personnages. Le farfadet à la Passe-Partout qui est membre du Département d'Etat etait à mourir de rire, notamment les remarques ou jeux de mots que font Booth et Brennan à son propos ("Ne soyez pas petits bras"). Zach a plusieurs répliques et dialogues très drôles. J'aime beaucoup la relation qui s'est installée entre Hodgins et Angela. Je pensais au début qu'ils étaient attirés l'un vers l'autre de manière assez soudaine et réciproque mais il s'avère que c'est plus compliqué que cela. On fait durer les choses avec un Hodgins multipliant les sous-entendus et une Angela qui joue avec ça. Un bon point. J'ai eu peur à un moment que l'on ne fasse pas allusion au fait que Booth et Angela aient couché ensemble lors de l'épisode précédent mais heureusement, ce n'est pas le cas. Leur petit jeu maladroit était plaisant à suivre notamment lorsque Hodgins et Angela finissent pas le poteau rose. En résumé, un épisode qui vaut plus pour les personnages que pour l'enquête en elle-même.

2.07 The girl with the curl (Reine de beauté)

Une enquête plus prenante que celle de l'épisode précédent. Le corps d'une jeune fille de 9ans est retrouvé dans un piteux état au fond d'un bassin de traitement d'eau (au passage Brennan nous dégopute bien de boire de l'eau de source qui, selon elle, est remplie d'excréments d'animaux). Cette jeune fille participait à de nombreux concours de beauté. Ceci nous permet de nous immiscer dans ce monde souvent impitoyable plein de compétition. Une ambiance d'autant plus effrayante lorsqu'il s'agit d'enfants, poussés voire forcés par leurs parents à faire des choses dont ils n'ont pas envie. La conclusion est elle aussi effrayante puisqu'il s'agit d'une autre fille du même âge qui est responsable de sa mort. Une mort quelque peu accidentelle. Peut-on vraiment en vouloir à un enfant de cet âge qui n'avait aucune mauvaise intention ? On ne sait en tout cas pas de ce qu'il adviendra d'elle. Au passage, son frère a vraiment un look ridicule. C'est lui qui est le plus à plaindre finalement.

On n'avance pas beaucoup dans la relation Booth/Camille. Toujours les mêmes craintes que la vérité soit découverte et toujours les mêmes maladresses. On croit néanmoins percevoir un rapprochement entre Booth et Brennan à la fin de l'épisode. Un futur triangle amoureux qui risque d'être bien détonnant. Du côté d'Hodgins et d'Angela, ça bouge même si on en revient au final à la situation de départ. Ils sortent un soir ensemble et s'embrassent mais le lendemain, Angela se refuse à toute relation qui pourrait nuire au côté professionnel. J'espère que cela ne va pas gâcher la bonne dynamique qui s'était installée entre les deux personnages. Une dynamique qui était toujours aussi bonne durant l'épisodenotamment la manière cool avec laquelle Hodgins prenait les premiers refus d'Angela. Notons que la mère de la fille qui a été tuée est Kali Rocha que l'on a pu voir dans quelques épisodes de Buffy. Un petit bonus, la chanson "Sadness Soot" de Grant-Lee Phillips. On ne l'entend pas durant l'épisode, c'est "Mona Lisa"  du même artiste qui passe durant la dernière scène, mais cela m'a permis de connaître ce chanteur et j'aime cette chanson alooors voilà.

2.08 The girl in the sand (La chance du débutant)

Viva Las Vegas ! On n'avait pas encore eu droit à un'épisode consacré à cette ville si particulière, synonyme de jeux, luxure et argent. Même si on a quelques passages dans le casino avec une Brennan toujours aussi marrante lorsqu'elle essaie de raisonner tout haut comment gagner, l'épisode n'est pas centré sur cela. Non. C'est un autre sujet bien plus choquant qui est abordé. Des combats clandestins à mains nues, sans règle apparente, sont organisés dans un garage abandonné avec une foule pariant sur les gagnants. Une activité assez malsaine. La reconstitution du combat à partir des traces sur les squelettes était un peu too much et pas trop crédible. Notons l'apparition de John Marshall Jones qui jouait le rôle de l'inspecteur dans la série "John Doe".

L'épisode vaut surtout pour Brennan en robe de soirée. Déjà très séduisante à la base, elle l'est encore davantage dans cette tenue. Je suis carrément fan. Du côté des fouines, j'aime de plus en plus le caractère d'Hodgins. Sa scène avec Zach lorsqu'il essaie de l'énerver était assez drôle. Le coup de poing de Zach semblait bien mou par contre. Niveau relations entre personnages, c'est tout. Assez léger dans cet épisode. Ceci est dû au fait que Booth et Brennan sont de leur côté à Las Vegas tandis que les autres sont restés au labo. Un peu peur quand même qu'on fasse comme si rien ne s'était passé entre Hodgins et Angela car rien ne transparait dans cet épisode. On apprend (ou ré-apprend) que Booth a été pendant toute une période un addict du casino. Un épisode moyen.

2.09 Aliens in a spaceship (Le fossoyeur)

Ou comment passer du plus mauvais épisode de la saison au meilleur. Un très bon épisode à l'ambiance sombre, oppressante et rythmée. Booth et ses acolytes sont sur la piste d'un assassin qui enterre vivantes ses victimes. Si sa demande de rançon est acceptée par les proches des victimes, il leur indique où elles se trouvent. Dans le cas contraire, il les laisse mourir privés de tout oxygène. Une mort atroce et pénible. Cela arrive dans toute série, cette fois-ci, ce sont deux de nos personnages principaux, Brennan et Hodgins, qui se font kidnappés et enfermés vivants dans une voiture sous terre. Claustrophobes s'abstenir. S'en suit une course contre la montre rythmée du côté de la police pour les retrouver et une ambiance à la Mac Gyver dans la voiture afin d'imaginer divers stratagèmes pour s'enfuir ou envoyer un message. Très gai à suivre. Mon gadget improvisé préféré restant l'absorbeur de gaz carbonique. Quand on pense que l'on va mourir, on ouvre totalement notre coeur et j'ai cru à un moment que Brennan allait dire à Hodgins qu'elle avait un faible pour Booth. Mais non. Ils finissent (évidemment) par être retrouvés. Le suspense n'était pas là. Une aventure qui a fait ouvrir les yeux à Angela qui semble prendre bien soin d'Hodgins dorénavant. Un autre point intéressant, c'est que le tueur n'a pas été arrêté. On y reviendra sûrement. Tant mieux.

2.10 The headless witch in the wood (La sorcière sans tête)

L'intrigue de la semaine passée était restée ouverte, laissant présager d'une éventuelle suite mais ce ne sera apparemment pas pour tout de suite. Un peu dommage pour la continuité mais espérons qu'on reparlera de ce fameux fossoyeur dans la suite. C'est que je m'y suis attaché moi. Ce 10ème épisode est tout de même un vraiment bon cru. J'ai adoré ! La raison ?  L'ambiance ésotérique se dégagant de chacune des scènes. On plonge ici dans le mystérieux et ce genre me plaît beaucoup. C'est bien simple, on se serait cru dans "Le projet Blair Witch". 

Un cadavre est retrouvé dans un bois dont la légende veut qu'il soit le repère d'une vieille sorcière décapitée deux siècles auparavant. Le fantôme de celle-ci ferait subir le même sort à toute personne s'aventurant dans cette forêt en tentant de la retrouver. C'est le cas d'un jeune garçon qui s'y était aventuré en compagnie de deux de ses amis. Il s'agit bien évidemment au final d'une mise en scène de la part du frère de la victime mais tout est fait pour nous faire douter tout au long de l'épisode, les membres de l'équipe (à l'exception de Brennan bien sûr, bien trop rationelle) se demandant si une telle chose peut exister. Un peu abusé néanmoins l'histoire de Camille qui aurait eu un contact avec le fantôme de sa mère. J'ai beaucoup aimé la k7 du film réalisé par les trois jeunes tout à fait semblable à Blair Witch. Très oppressant et effrayant. Surtout la toute dernière image de l'épisode qui nous laisse totalement dans le doute...

Du côté relationnel, Brennan découvre la relation entre Booth et Camille, de manière un peu bête je trouve puisque ceux-ci se donnent la main en visionnant l'effrayante k7. Un peu bête alors qu'ils essaient de cacher cette relation depuis le début. Je suis aussi un peu étonné de la réaction de Brennan qui ne semble pas être vraiment affectée. Cela viendra peut-être par la suite. Au final, un épisode à l'ambiance de film d'horreur qui nous change vraiment de l'atmosphère habituelle. Prenant.

2.11 Judas on a pole (Epouvantail)

Ouuuh qu'il est bon ! Oh oui, qu'il est bon cet épisode ! Ca s'enchaîne décidément ces dernières semaines. La raison est bien simple : on revient à l'histoire de Brennan et de ses parents, plus particulièrement de son père. Toute série policière et, Bones dans le cas présent, n'est jamais aussi bonne que lorsqu'on laisse de côté l'intrigue du jour pour suivre un fil rouge, une histoire plus complexe et passionnante concernant l'un des personnages principaux. Pas simple à suivre l'histoire de cet épisode néanmoins. Cela vient peut-être de moi et de mes deux heures de sommeil cette nuit. Soit.

Quoiqu'il en soit, cet épisode nous permet d'enfin voir le vrai visage du père de Brennan. Un criminel qui reste en fuite à la fin de l'épisode, nous laissant donc dans l'attente cruelle de la suite de l'intrigue qui, espérons-le, ne tardera pas à pointer le bout de son nez. On apprend pourquoi et comment la mère de Brennan s'est faite tuée. Bonne idée le renvoi de Booth. Dommage qu'il soit si court, j'aurais aimé le voir exploité sur une période plus étendue. Il y aurait eu moyen d'approfondir cette situation particulière en plaçant Booth dans des situations délicates. On remarquera l'apparition de Kathy Reichs, véritable anthropologue judiciaire et consultante sur la série, ainsi que le t-shirt de Booth à l'inscription d'un jeu très en vogue : le texas hold 'em poker. Ah oui, j'oubliais que ça a l'air assez cool d'avoir son doctorat aux USA...Pour conclure, la très jolie chanson de Placebo, "Running up that hill", qui passe vers la fin de l'épisode.

2.12 The man in the cell (Fin de partie)

La série continue sur son excellente lancée des derniers épisodes. Pas grave si l'on ne continue pas l'intrigue du père de Brennan. Pas étonnant, on s'y attendait. On est habitué à voir resurgir cette histoire de temps à autre mais pas de manière continue. L'intrigue du jour compense parfaitement. On retrouve le tueur psychopate du 4ème épisode de la saison. Mais si, souvenez-vous. Celui-là même qui, enfermé en prison, avait organisé une sorte de jeu de piste pour Booth et Brennan afin de retrouver des cadavres. Un épisode qui m'avait bien plu à l'époque de par son côté "Esprits criminels".

Il effectue donc ici son grand retour mais il est dorénavant à l'air libre et non plus derrière des barreaux. Désormais évadé suite à un incendie ayant eu lieu dans l'établissement, il se met en tête de se venger de Brennan en s'en prenant à chacune des personnes proches d'elle. Tout l'épisode ressemble une nouvelle fois à un jeu de piste avec des indices et des allusions dissimulés ça et là. Rien n'est dit au hasard et tout finit par se recouper au final. J'avais adoré à l'époque, j'adore toujours autant maintenant.

Quelques petites choses que je trouve assez amusantes. Vous avez remarqué qu'à chaque fois que les flics débarquent sur un lieu, il y a toujours une voiture qui arrive à fond de balle et qui arrive tout juste en même temps qu'une autre  dans le sens opposé. Dingue cette synchronisation. Pas mal non plus Booth qui, d'un simple regard vite fait, détecte que le frigo n'est pas piégé. Quel professionnalisme impressionnant. Par contre, la Camilla empoisonnée était très réaliste. Dommage pour elle que cela mette sans doute fin à sa relation avec Booth. Son raisonnement est un peu incompréhensible car ce n'était pas lui la cible mais bien Brennan. J'ai l'impression qu'on va se servir bêtement de cette excuse pour les faire rompre.

2.13 The girl in the gator (Les nerfs à vif)

On retrouve ici un épisode un peu plus dans la moyenne après quelques très bons épisodes. Une jeune fille est retrouvée morte dans le ventre d'une charmante bêbête que l'on est content de ne pas avoir dans ces régions-ci : un alligator. Le pauvre, il avait l'air tout gentil aplati mort comme une carpette. Bien évidemment, ce n'est pas lui le seul coupable. Imaginez un alligator en prison...On entre alors dans le monde des jeunes filles "exploitées" pour faire des photos et vidéos osées  profitant de leur état de non sobriété lors de fêtes bien arrosées. Le chef de tout ça a quand même la pure tête de l'emploi. Très bon choix d'acteur.

L'épisode commence très fort avec Booth, énervé car il n'arrive pas à entendre ce qu'on lui dit au téléphone à cause d'un marchand de glace ambulant à la musique envahissante, sort son ame pour tirer trois fois sur la tête de clown ornant le véhicule. Inattendu et excellent. Evidemment, cela n'est pas sans conséquence et Booth est prié d'aller voir un psy pour pouvoir être réintégré. Une partie pas très bonne. Le côté psychologique n'avait pas grande chose à faire là et ne s'intègre pas vraiment dans le contexte de la série. Pourquoi faire tout un foin de la mort de Epps dans l'épisode précédent alors que, comme Booth le dit lui-même, c'est le 50ème mort qu'il a sur la conscience. Loin d'être le premier donc. De plus, des visites chez le psy lui-même en l'aidant à construire son barbecue ou autre tâche manuelle de la sorte sont assez...peu communes.

L'avantage de cette situation, c'est que, Booth étant suspendu, Brennan fait équipe avec un autre agent du F.B.I. Un bon gros boulet, voilà ce que j'ai pensé au début. Tout comme Brennan d'ailleurs. Néanmoins, les petites piques entre les deux personnages étaient amusantes même s'il ne faudrait pas tomber dans une relation similaire à Brennan/Booth. Heureusement, ce nouveau coéquipier s'améliore au fil de l'épisode et on commence à s'y attacher. Tout comme Brennan qui sort dîner avec lui à la fin de l'épisode. Voilà le point intéressant car il faudra voir la réaction de Booth lorsqu'il reviendra.

On veut nous faire de la continuité avec Booth perturbé par la mort de Epps. Très bien. Mais il faudrait alors éviter d'énormes ellipses scénaristiques telle que la séparation de Booth et de Camille. De manière aussi inaperçue qu'ils s'étaient mis ensemble, les voilà séparés sans qu'on ait droit à la moindre scène. Rien. Faudra tâcher de remédier à cela dans le prochain épisode.

2.14 The man in the mansion (Rien ne va plus)

He ben non ! On y aura donc pas droit. La rupture entre Booth et Camille est passée totalement inapercue et on ne l'aborde pas du tout. J'ai cru qu'on allait voir son impact au début lors de leur dialogue quand Booth arrive dans la maison de la victime mais pas du tout. Totalement illogique pour une série qui aime développer les relations entre les personnages.

La continuité est par contre de mise pour les deux autres côtés relationnels et ça c'est bien. Enfin, bien de les poursuivre mais pas forcément bien de l'exploitér. L'intrigue de Booth avec le psy ne m'attire toujours pas et me semble toujours en décalage avec la série. Ses remarques pseudo philosophiques sonnent faux. Il faut arrêter de faire de Booth un grand perturbé à la Dawson Leery, c'est faux. Tout comme les soudaines remarques du psy à propos de l'affaire en cours alors qu'il n'y connait rien. Il a la science infuse ou quoi ?! 

Deuxième relation poursuivie, celle de Brennan et de l'agent du FBI. Je retire ce que j'ai dit lors de la review précédente, je ne m'y attache pas du tout. Il me semble être un gros boulet bien mou. Hors enquête, ses dialogues n'avaient plus aucun intérêt. Trop plat, sans pique, sans saveur. Les soupçons de Brennan au sujet de la taille de son sexe mis à part qui eux étaient très drôles. Le seul intérêt que je vois à cette relation est de faire réagir Booth? Le problème, c'est que l'on perd depuis quelques épisodes la relation Booth/Brennan que l'on aime. Ils ont leur intrigue chacun de leur côté et interagissent moins. Dommage.

L'enquête du jour, assez classique dans sa première moitié, devient "originale" pour la série par la suite vu qu'elle se déroule au tribunal. Oui, Bones, la seule série où le procès a lieu dans les minutes qui suivent une accusation. Soit. Pas vraiment de suspense palpitant lors de ce procès mais ça a le mérite de changer. On y traite l'assassinat d'un homme riche qui était en fait un vieil ami d'Hodgins, ce dernier étant sorti avec sa femme longtemps auparavant. Intéressant d'impliquer Hodgins personnellement. Hodgins, cache des preuves (dont tout le monde se foutait mais bon) et remet sa démission. Tout comme la suspension de Booth, c'eut été intéressant de l'exploiter sur une durée plus longue au lieu de déjà le réintégrer à la fin de l'épisode. Notons que ça fait plaisir de retrouver Meredith Monroe qui jouait Andie dans Dawson.

2.15 The bodies in the book (Roman meurtrier)

Ah Sully ! Qu'est-ce qu'on aimerait être à sa place lors des premières secondes de l'épisode. Il en a de la chance d'être dans Sully avec Brennan Sully là (double jeu de mots yeah, faites marcher vos neurones). Pas très discret quand même, je pense que la personne à l'autre bout du fil a dû déceler des bruits suspects.

L'intrigue du jour est assez intéressante de par son concept puisque on a affaire à une série de meurtres, trois exactement, qui sont la réplique parfaite des meurtres décrits dans le livre que Brennn a écrit et dont on nous vante les mérites tout au long de l'épisode. Ces trois "élus" ont la chance d'être à chaque fois entourés de ruban rouge et mangés par des bestioles, ce qui nous offre à chaque fois des cadavres peu ragoûtants à observer. Amusant le passage où ils doivent récupérer une balle ingérée par un rat. Surtout l'intervention de Camille qui annonce avoir donné un laxatif à tous les rats. Hmm, ça a dû donner une belle merde.

Mis à part ce concept, l'enquête reste assez classique mais surtout prévisible. C'est assez rare mais dès le début, j'ai tout de suite vu venir le coup des trois proches des victimes qui se relaient pour tuer afin d'avoir à chaque fois un alibi lors du meurtre de leur proche. On le voyait venir de loin. Du coup, ça gâche un peu le plasir.

La bonne nouvelle, c'est qu'on exploite enfin le trio Booth/Brennan/Sully et la tension qui règne entre les trois personnages. Enfin, plutôt entre les deux mâles. On sent que cette relation ne plaît pas beaucoup à Booth et il ne se retient pas de faire quelques petites remarques acerbes à son collègue. Il parvient néanmoins à mettre cela de côté pour le bien de l'enquête. Des dialogues amusants entre les trois protagonistes. On se réjouira également que l'on ne revoit pas le psychologue de Booth. On y fait juste allusion en paroles une fois lorsque Booth tire dans une serrure pour défoncer une porte. Une remarque assez drôle d'ailleurs. C'est suffisant.

2.16 The boneless bride in the river (Histoire d'os)

L'enquête avait bien commencé avec la découverte d'un corps qui avait été démuni de son squelette en entier. De la peau flasque, voilà tout ce qu'il en restait. J'aimais beaucoup le concept surtout avec les petites plaisanteries qui ont suivi comme lorsque Hodgins et Zach s'amusent à gonfler la tête comme un ballon ou qu'ils sont tout heureux de trouver un petit bout de rotule. Malheureusement, le reste était beaucoup moins passionnant et drôle. Toute l'affaire tourne autour de Chinois qui ont une coutume qui est d'accoupler des morts en réunissant leurs os. Ils sont fous ces asiatiques. J'avoue m'être limite ennuyé.

Heureusement, l'épisode regagne un peu en intérêt grâce à la relation Brennan/Sully. Amusant de voir Brennan en vacances, ça arrive tellement peu souvent. On sentait néanmoins que Booth prenait un malin plaisir à venir les déranger afin de solliciter son aide pour l'enquête. Un Booth jaloux qui sait tout de même rester courtois vu qu'il dit à Brennan qu'elle devrait accepter la proposition de Sully. La proposition ? Oui, il n'a rien trouvé de mieux que d'acheter un bateau (qu'il dit être trop cher pour lui donc on se demande comment il a fait) et de décider de partir un an dans les Caraïbes. Un voyage qu'il voudrait faire en compagnie de Brennan. Tout le monde lui conseille de tenter l'aventure mais on n'est pas dupe une seule seconde, on sait très bien qu'elle ne le fera pas. On ne sent pas du tout le moyen vite fait pour se débarasser du personnage. C'est dommage de s'en séparer si vite. Il arait pu amener davantage de tension entre Booth et Brennan.

Il faudrait tout de même revenir à un moment donné à l'histoire des parents de Brennan. Ca serait une bonne chose pour la série de profiter d'un fil rouge qu'elle aurait dû exploiter davantage. Autre remarque : mais à quoi sert Camille ? Depuis sa séparation éclair avec Booth et la fin de sa confrontation avec Brennan, elle ne sert vraiment plus à grand chose. La relation entre Hodgins et Angela est également mise de côté et c'est dommage.

2.17 The priest in the churchyard (L'enfer est pavé de bonnes intentions)

Haa voilà un un bon épisode indépendant! On ne poursuit toujours pas l'histoire des parents de Brennan mais on rend cet épisode intéressant  de par les relations entre les personnages qui sont largement développées dans cet épisode et qui assurent la continuité de l'intrigue de par leur présence. Le tout sur fond d'enquête religieuse mais pas trop.

L'enquête du jour semble en effet presque passer au second degré tant le côté relationnel prend le dessus lors de cet épisode. Le comble pour une série policière. Pourtant, ça lui fait beaucoup de bien et apporte pas mal de fraîcheur. Je me plaignais de la perte d'explosivité de la relation Booth/Brennan, me voilà ici servi au plus haut point puisqu'ils s'amusent à se chercher durant tout l'épisode, multipliant les altercations hoûleuses. Amusant, drôle, divertissant. Jamais il n'y avait eu autant de prises de tête au sein d'un même épisode et ça apporte beaucoup de dynamisme. Le thème religieux de l'épisode ne fait que renchérir la tension existante puisque Brennan ne se gêne pas pour lancer plusieurs remarques moqueuses envers l'église et ses principes. Un sujet sur lequel il est facile de faire des petites piques si on n'y croit pas. On exploite donc parfaitement l'histoire en cours pour sublimer davantage le côté relationnel. On peut ici dire que l'enquête sert au relationnel et non pas l'inverse.

Des problèmes entre Booth et Brennan qui sont l'occasion de faire revenir le psy. Une mauvaise chose ? Et bien, contre toute attente, non. Pour la première fois, son rôle m'a plu même si le fait qu'ils aillent voir un psy n'est absolument pas crédible. Le fait est que tous ces entretiens sont amusants et décalés. Loin des interventions des épisodes précédents prises beaucoup trop au sérieux et incompatibles avec la mentalité de la série. Beaucoup de petites remarques amusantes comme par exemple Booth qui dit, après un charabia incompréhensible du psy "Il est bon hein". L'occasion aussi de faire le lien avec l'épisode précédent et le départ de Sully. Brennan a-t-elle refusé de partir à cause de Booth ? C'est en tout cas ce qu'Angela semble croire et son entretien avec le psy à la fin était très drôle surtout quand elle commence à lui dire ce qu'elle pense après le départ de Brennan alors qu'elle semblait gober gentillement tout ce qu'il disait juste avant.

Angela qui commence à sentir l'attirance entre Booth et Brennan et ça faisait du bien de la voir discuter avec Booth. On a rarement droit à des scènes entre ces deux personnages seuls. D'autant plus amusant quand elle demande de but en blanc s'ils ont couché ensemble en plein milieu de la messe. On aborde d'ailleurs de nouveau sa relation avec Hodgins. Je suis donc comblé puisque je le demandais lors de l'épisode précédent. Camille, elle, ne sert toujours plus à rien.

Un petit mot sur l'enquête tout de même qui concerne à la fois un pilleur de tombes dans un cimetière de la paroisse et l'assassinat d'un prêtre. Intéressant mais comme je l'ai dit, l'affaire est passée au second degré.