Retour des articles sur le blog comme prévu. Lancement de la seconde saison donc. C'est l'été. Décontracté, reposé, inspiré. C'est sur RTL qu'il faudra rester branché. Un programme estival bien étoffé. L'occasion de rattraper mon retard dans quelques séries que je n'ai pu suivre lors de leur diffusion américaine. Rares sont les séries que je suis encore en VF mais ce sera le cas pour 3 d'entre elles : Kyle XY, Private Practice et Kidnapped. Vous pourrez retrouver mes impressions sur ces 3 séries sur le blog. Pour Kyle XY, il s'agira de reviews intermédiaires à mi-chemin entre des reviews complètes et les quelques lignes auxquelles ont droit les séries présentes dans la rubrique S.V.G.

kyle_xy

          Kyle XY est une série diffusée sur la chaîne câblée américaine ABC Family depuis le 26 juin 2006. Au vu des programmes diffusés habituellement sur la chaîne, il faut s'attendre à quelque chose d'assez gentillet et plus axé vers les adolescents. Hé oui, c'est qu'ils choisissent pas le nom de leur chaîne n'importe comment les bougres ! Pourtant, au vu de ce 1er épisode, j'en viens à penser que même sans boutons, on peut apprécier la série. La plus belle preuve étant que la série n'a pas déplu à mes parents qui, comme vous vous en doutez, ont légèrement passé l'âge de l'adolescence (juste un peu).

          Allez, soyons fous, faisons la comparaison que tout le monde fait. Oui, les quelques 1èeres secondes sont similaires à celles de John Doe. Un adolescent se réveille nu dans la forêt, sans savoir qui il est, sans comprendre les bases de la vie, les éléments qui l'entourent. Un individu sans nom ni nombril. Mais la comparaison entre les deux séries s'arrête là. Un tel pitch de départ est d'ailleurs assez courant que ce soit dans les séries, les films ou encore les livres et autres bandes dessinées. Pas révolutionnaire, certes, mais toujours attirant car il est possible de construire une intrigue vraiment intéressante et prenante sur cette base. 

          Un pilote sert toujours à introduire tout ce qui fait les bases de la série. On nous place donc Kyle dans toutes les situations possibles du nouveau-né qui découvre la vie, les sensations, les sentiments, les paroles, les gestes. On insiste bien là-dessus. Trop peut-être. Au début, c'est assez marrant avec quelques situations amusantes comme lorsque le père de la famille chez qui il est recueilli essaie de communiquer avec lui avec tous ses gestes mais par la suite, les situations se multiplient et finissent par lasser. On a compris, il ne sait rien, découvre tout. Un peu trop vite même pour ce qui est du langage qu'il apprend bien vite. Ca nous offre au moins une scène très drôle quand il répète ce que Lori a dit au téléphone. A chaque chose qu'il découvre, on aurait pu nous épargner la tête d'ahuri qu'il fait à chaque fois. Je ne sais pas si on a demandé à Matt Dallas (l'acteur interprétant Kyle) de le faire exprès mais on a en tout cas à chaque fois envie de mettre un bon coup de pied dans sa tête de con. Excusez mon langage peu châtié.

          Mis à part ça, c'est assez léger et agréable à suivre. Pas prise de tête. Les différents personnages sont sympathiques au premier abord et la VF m'a paru assez bonne comparé à d'autres séries.  Cet épisode sert à mettre le contexte en place et j'attends de voir ce que la série va donner lorsque l'on commencera à introduire des élements mystérieux sur Kyle et sur la mystérieuse personne qui est apparemment à sa recherche. Je pense que c'est par l'exploitation de cet aspect-là que la série pourra vraiment devenir plaisante à suivre. Parce que, personnellement, je n'ai pas envie de voir un épisode "Kyle apprend à beurrer une tartine", "Kyle apprend à jouer au solitaire" ou encore "Kyle apprend à matter les jeunes filles dans la rue"...